Communiqué de l’ACVO du 4 janvier 2013

Posted in Les Actualités / ACVO

La défense du Mariage :

L’enjeu de la société et des enfants

Face à un projet de loi destiné à permettre à deux personnes de même sexe de se marier et d'adopter des enfants, l’Association de Catholiques du Val d’Oise affirme avec force que :

  • Le mariage, union stable d'un homme et d'une femme en vue de transmettre la vie, est une institution sacrée, inhérente à la nature humaine et donc voulue par Dieu, et qu'il n'est au pouvoir d'aucune autorité de bouleverser.
  • La famille, cellule fondamentale de la société, lieu naturel du renouvellement des générations, est une réalité que la loi ne crée pas, mais doit reconnaître et protéger.
  • Le bien supérieur de l'enfant est d'être élevé par son père et sa mère vivant dans l’unité et l'harmonie de leur complémentarité, de respecter le besoin naturel de références masculine et féminine ; et le besoin essentiel de connaitre sa filiation, de savoir d'où il vient.

Ce projet de loi, sous couvert d'une prétendue égalité, commettra une double injustice :

  • Spolier les couples mariés du terme qui qualifie l'union d'un homme et d'une femme,
  • Priver délibérément des enfants sans défense, soit d'un père, soit d'une mère.

C'est pourquoi, considérant que cette question touche au cœur la structure sociale et compromet gravement l'avenir de notre pays, l’Association de Catholiques du Val d’Oise :

  • Demande au Gouvernement de renoncer à un tel projet de loi,
  • En appelle à tous les élus, de droite ou de gauche, du centre ou sans étiquette ; aux maires : qu'ils refusent de contribuer à une telle parodie ; aux députés et sénateurs : qu'ils s'élèvent et votent contre ce projet.
  • Apporte son soutien et témoigne de sa gratitude aux Evêques qui prennent cou­rageusement position contre ce qui serait violation de l'ordre naturel.
  • Apporte son soutien aux nombreuses associations et collectifs, visant à faire échec à ce projet de loi, regroupées sous le vocable « Catholiques pour la Famille ».
  • Appelle ses adhérents et sympathisants à œuvrer selon leurs moyens, à s’organiser localement, pour convaincre leurs élus de s'opposer à la destruction légale de la famille.

Rendez-vous des « Catholiques pour la Famille » à Paris, le 13 janvier à 13h, place Pinel ; Métro Nationale.