Mariage "gay" et referendum: c'est NON !

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Non merci à Monsieur Guaino pour sa proposition de référendum !

On voudrait bien être convaincu de la sincérité de l'homme. Puisque le même se dit favorable à l'avortement, n'a pas davantage bronché sur la recherche sur l'embryon, sur l'eugénisme contenu dans le DPI, sur l'acharnement euthanasique, si j'ose dire, de son collègue Léonetti ! Ca fait un stock de contradictions tout cela , non !? Alors dans quelle intention réelle Monsieur Guaino s'agite-t-il soudain - on ne voit plus que lui, partout - sur cette seule atteinte parmi toutes les autres au caractère sacré de la vie pour les croyants, et intangible de toute manière pour les authentiques hommes de bonne volonté qui se réfèrent sagement au droit naturel? N'est-ce pas une habile manière de créer l'illusion d'une fausse opposition qui consiste d'ailleurs, à terme, à ouvrir la voie au projet, en suggérant malicieusement, façon Ponce Pilate, le recours au référendum, comme si il pouvait être discutable et discuté de l'autorisation de la marchandisation de l'homme par quelque institution que ce soit ?

Nouvelle et tragique contradiction!

Qui ne peut concevoir que, dès lors que cette voie référendaire serait ouverte, l'orchestre rouge sang se répandrait à travers les média et la rééducation nationale pour faire "évoluer" tôt ou tard les esprits récalcitrants à rentrer dans le moule des "donneurs d'ordres", à commencer par les laboratoires et autres officines du commerce de la chair humaine? N'est-ce pas, pour beaucoup également, une tentative d'épargner le BHV de l'UMP d'un nouvel étalage de sa vanité politique et philosophique et de son seul objectif: l'accès, coûte que coûte, au râtelier, en proposant invariablement tout et son contraire ?

Ceux qui douteraient du risque présenté ici seraient avisés de se remémorer le rôle que joua le clan gaulliste dont se réclame Monsieur Guaino au moment des lois sur la contraception et sur l'avortement et qui a conduit à l'hiver démographique de la France et au vieillissement de sa population, condamnant ainsi à l'avance notre Patrie à la présente régression tous azymuts.

Pour mon humble part, je croirais volontiers Monsieur Guaino, s'il voulait bien tirer la leçon salvatrice tant pour lui même que pour le bien commun : à savoir appréhender enfin que le projet Taubira s'inscrit, ni plus ni moins que comme une nouvelle étape transgressive autant que mortelle de la guerre menée contre la dignité humaine au nom de cette fausse religion du "Progrès" contre l'humanité et destinée à masquer habilement, et à les servir, les seuls intérêts de ses adeptes. Et que c’est pour cette seule raison, qu’ il convient d’exiger purement et simplement le retrait du projet Taubira.