L'archevêque, le maire et la vente de l'église aux musulmans !

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

C’est une histoire aussi rocambolesque que scandaleuse qui commence par un événement devenu, hélas, habituel dans notre pays de plus en plus déchristianisé : la vente d’une église, en l’occurrence, Saint-Éloi, située sur les hauteurs de Vierzon, dans le Cher.

Quelques semaines après sa mise en vente par le diocèse de Bourges, une association musulmane, à la recherche d’un local, s’était mise sur les rangs pour créer un lieu de prière. Le curé a trouvé cette proposition très bien ! Selon le Père Alain Krauth, cela permettrait « à des musulmans modérés de pouvoir célébrer dignement leur foi, dans le respect de la laïcité française et dans des relations courtoises avec la communauté catholique ». Il est cocasse de voir un prêtre catholique se faire le défenseur de « la laïcité à la française » thème sans cesse repris par les socialistes pour bâillonner les catholiques dans le débat public...

En outre, il entend choisir sa tendance au sein du monde musulman, il opte pour les « modérés », sans nous préciser en quoi consiste cette modération, ni comment il peut préjuger de « relations courtoises » avec les catholiques, cela n’est pas le cas en pays musulman où, d’ailleurs, jamais une mosquée n’a été désaffectée pour être vendue aux catholiques… Fort heureusement, nombre de fidèles ne sont pas aussi complaisants que le curé ! Début décembre, la confrérie Saint-Eloi de Paris, présidée par Olivier Bidou, s’est portée acquéreur. Sans argent, elle avait obtenu un délai de six mois pour réunir les 170 000 € demandés par le diocèse. Olivier Bidou a aussitôt lancé sur Internet un appel aux dons soulignant l’enjeu : « Non pour une mosquée, participez à ce sauvetage, Chrétiens levez-vous (…) pour (…) sauver cette église. » Ce courriel a été adressé à, dit-il, à « un million de personnes », dont les recteurs d’académie de la région et certains directeurs d’écoles. « Je ne vous dirai pas quelle somme nous avons recueillie, mais nous sommes sur le rythme de croisière que nous nous étions fixé », indique-t-il.

Que croyez-vous qu’il arriva ? Le maire, mais aussi, hélas ! trois fois hélas ! l’évêque du lieu – lesquels ne voyaient aucune objection au rachat de l’église par des musulmans – ont aussitôt dénoncé ce catholique qui entend empêcher cette vente-là ! Dans un communiqué, Mgr Armand Maillard, archevêque de Bourges, a déclaré: « Une telle communication de la part de la confrérie Saint-Eloi, basée sur la division de la population, ne peut que nuire à son projet, à l’avenir de ses activités dans la vie locale, sachant que Saint-Eloi ne sera plus une église. »

On aurait pu s’attendre à ce que le gardien de la foi catholique du diocèse félicite un catholique de vouloir éviter qu’une église soit désaffectée pour devenir un lieu de culte mahométan, mais non, il lui reproche de diviser la population ! Mgr Maillard, lui, aurait pu éviter de diviser les catholiques en s’en prenant à ceux de la confrérie Saint-Eloi…De son bûcher, sainte Jeanne d’Arc a lancé à l’évêque Cauchon « Evêque, c’est par toi que je meurs ! » Le maire communiste de la ville de Vierzon ne pouvait pas faire moins que l’archevêque. Ce maire, Nicolas Sansu, a donc expliqué qu’il n’entendait pas se laisser « berner » par ces discours « aux relents islamophobes évidents ». Il somme donc le diocèse de trouver un autre acheteur. « Nous ne voulons pas d’extrémistes qui mettent à mal notre cohésion sociale.»

Ainsi, quand un catholique veut racheter une église également catholique pour éviter qu’elle devienne un lieu de prière musulman, il manifeste une « évidente » islamophobie ! A ce rythme, un jour refuser de se convertir à l’islam deviendra un signe d’islamophobie.

Vous avez compris que les « extrémistes » que refuse le maire sont ceux de la confrérie Saint-Eloi – une organisation terroriste ? – et non point les musulmans dont le curé nous assure qu’il les veut « modérés ». Et le premier magistrat de la ville de menacer de faire jouer son droit de préemption pour racheter l’église en question (pour la revendre aux musulmans ?) Commentaire du président de la confrérie Saint Eloi : « Qu’une mairie communiste rachète un bien à l’Église, ce serait bien une première ! »

« Le Bulletin des Amis de l 'Information Libre » Ass.1901 – 23, rue Paul Vaillant-Couturier, 94700 MAISONS-ALFORT – Tél & Fax : 01 49 777 333 E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.