Quel évêque suivra la recommandation du cardinal Sarah ?

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

C’est une bombe que vient de lancer Famille chrétienne en interrogeant le cardinal Robert Sarah,  préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements. Celui-ci plaide en effet pour une réorientation de la sainte messe, tournée, prêtre comme fidèles, vers l’Orient. Il explique notamment :

Se convertir, c’est se tourner vers Dieu. Je suis profondément convaincu que nos corps doivent participer à cette conversion. Le meilleur moyen est certainement de célébrer – prêtres et fidèles – tournés ensemble dans la même direction : vers le Seigneur qui vient. Il ne s’agit pas, comme on l’entend parfois, de célébrer le dos tourné aux fidèles ou face à eux. Le problème n’est pas là. Il s’agit de se tourner ensemble vers l’abside qui symbolise l’Orient où trône la croix du Seigneur ressuscité.

Par cette manière de célébrer, nous expérimenterons, jusque dans nos corps, la primauté de Dieu et de l’adoration. Nous comprendrons que la liturgie est d’abord notre participation au sacrifice parfait de la croix. J’en ai fait personnellement l’expérience ; en célébrant ainsi, l’assemblée, avec le prêtre à sa tête, est comme aspirée par le mystère de la croix au moment de l’élévation.

Tout l’entretien est à lire. Dans la suite du cardinal Ratzinger, le cardinal Sarah explique que la liturgie, le mystère, le sens du saint sacrifice, la prière, …, tout doit orienter le prêtre à célébrer vers Dieu, qui est le principal acteur de l’action liturgique, entraînant derrière lui les fidèles.

De nombreux prêtres, jeunes et décomplexés, ont salué ces propos. Les suivront-ils ? C’est une bonne question. Mais Perepiscopus s’interroge : quel évêque français reprendra à son compte les propos du cardinal de la Sainte Eglise ? Le cardinal préfet de la liturgie sera-t-il écouté par les évêques de France ? Et si oui, par combien ? …

Christianophobie: 106 sites web catholiques attaqués récemment, 104 églises profanées en 4 mois

Posted in L'Europe chrétienne / L'Eglise et l'immigration

104 églises profanées en 4 mois : et nos gouvernants parlent d’islamophobie ?
Du 1 janvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats. Une par jour.

Floris de Bonneville Journaliste Ancien directeur des rédactions de l’Agence Gamma

Le site lagauchematuer.fr a relevé que, du 1er janvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats.
Une par jour. Cela va du tabernacle vandalisé à l’église incendiée, en passant par des tags démoniaques défigurant chœur et autel.
Le site propose « un panorama de cette christianophobie ordinaire »

Mais il y a pire statistique encore. Sur un autre site spécialisé dans l’observation des actes de christianophobie, dirigé par Daniel Hamiche (www.christianophobie.fr), sont répertoriés l’ensemble des actes commis contre des églises, des lieux de culte, de dévotion, des écoles et des sites Internet chrétiens en France.

Et totalement ignorée du gouvernement et des médias. Pendant les quatre premiers mois de l’année, ce sont 170 actes qui ont été relevés par cet observatoire, dont 104 concernent des églises !

L’adhésion au Concile Vatican II ne serait plus le critère de l’appartenance à l’Eglise

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Lors de la cérémonie de consécration de l’église Saint-Joseph de Montréal de l’Aude (11) le dimanche 1er mai, Mgr Fellay a donné quelques précisions dans son homélie sur l’états des relations entre la Fraternité Saint-Pie X et le Saint-Siège.

Extrait rapporté par La Porte Latine (04/05/2016)

Mgr FellayEn même temps, on voit que, surtout chez les plus jeunes, il y a un début de réaction, et même en haut de la hiérarchie. Il y a des cardinaux, il y a des évêques qui commencent à dire « c’est trop ». Ils commencent à parler. Je dirais que tout d’un coup on voit que nous ne sommes plus les seuls à protester, à réagir ; il y en a d’autres. C’est nouveau.

L’adhésion au Concile ne serait plus le critère de l’appartenance à l’Eglise

Et dans les relations que nous avons avec Rome, il y a des choses encore plus étonnantes et que nous relions à cette situation chaotique. Là récemment, pour la première fois, nous avons pu entendre à Rome que nous n’étions plus obligés d’accepter le Concile. Vous vous rendez compte : c’est énorme ! On nous a dit : « Vous avez le droit de maintenir cette opinion ». Ce n’est pas encore : « Nous avons eu tort », ce n’est pas encore : « le Concile était mauvais », mais c’est : « le Concile ne peut pas obliger ». On ne peut pas obliger quelqu’un à accepter le Concile pour être catholique.

Un film à voir : "La résurrection du Christ"

Posted in ROOT / Les Actualités

Dans une semaine, le 4 mai, sortira en France « La Résurrection du Christ », diffusé par Sony et par Saje distribution (qui avait déjà distribué notamment « Cristeros »). Ce film, qui met en scène une enquête policière ordonnée par Pilate pour retrouver le corps disparu de Jésus, est à la fois une remarquable réussite hollywoodienne et une présentation efficace de la foi chrétienne, si attaquée en France. Il connaît un grand succès aux Etats-Unis. Pour qu’il en soit de même en France, nous ne pouvons guère compter sur les « grands médias » – et bien davantage sur la blogosphère. C’est pourquoi nous relayons bien volontiers l’initiative du Salon beige qui invite à s’inscrire pour connaître les horaires de diffusion les plus proches de chez vous et, surtout, à s’organiser, à la fois, pour les faire connaître localement et ainsi remplir les salles, et pour réclamer des diffusions là où il n’y en a pas encore de prévu.

 

La Sainte Tunique d'Argenteuil : c'est le moment !

Posted in Associations amies / Union des Nations de l'Europe Chrétienne

RU 12 + 13/2016 DEPECHE HEBDOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES

« RU », le service de presse du réseau UNEC, BP 70114, F 95210 St-Gratien

Tél/fax/rép. 0134120268, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , www.radio-silence.tv (rubrique RU)

  

clip_image002Ostension de la Sainte Tunique (photos UNEC du 2 avril 2016)
 

OSTENSION STE TUNIQUE : C’EST LE MOMENT ! (ru, 3 avril 2016)

Il se passe quelque chose à Argenteuil : l’ostension (du 25 mars au 10 avril) attire des foules incroyables. Des longues queues d’attente se forment tous les jours. Lundi de Pâques les pèlerins – dont les nôtres – devaient attendre 3 heures devant la Basilique, sous des pluies intermittentes, pour pouvoir entrer et passer devant la Relique exposée du Christ. Samedi soir 2 avril, pour « la nuit des malades », l’attente fut également de 2 heures, jusqu’à la nuit tombante. A l’intérieur on voyait, dans un silence rarement interrompu, les foules prostrées devant le Saint Sacrement exposé avec la Sainte Tunique (cf. image 3 ci-jointe). Jésus devant son peuple, devant son Eglise, bien malade, qui priait : « Seigneur, si je touche seulement Votre Saint Vêtement, je serai guéri ».

Chers lecteurs de RU, ne restez pas à côté, si vous ne pouvez pas vous déplacer jusque Argenteuil pour contempler la Sainte Tunique trempée du Sang du Sauveur, participez au moins de loin en vous servant du matériel que nous avons préparé pour vous avec soin pour cet évènement rare  qui n’a généralement lieu que tous les 50 ans. Il serait dommage que ce matériel reste dans nos tiroirs, en se servant de lui il faut lire, étudier, méditer, prier. L’ostension est une grâce, et l’Eglise nous enseigne que la grâce n’est opérante qu’avec notre coopération active.

-        LIVRES : l’UNEC, avec son groupe de travail COSTA qui étudie la Sainte Tunique depuis 21 ans, propose 2 livres passionnants :

-        1) La Sainte Tunique face à la Science. Textes de notre Symposium de 2005 (après la fausse analyse au C 14), 22 Euro ; avec les contributions de personnalités et spécialistes internationaux : John P. JACKSON, Philippe METEZEAU, RP François LE QUERE, Rebecca JACKSON, Elizabeth BROWN, Pierre DOR, Véronique MURAT, Marcel ALONSO, Marie-Claire van OOSTERWIJCK, Didier HUGUET, Jacqueline ALZIEU, André MARION, Gérard LUCOTTE, Claude JACQUET et Winfried WUERMELING;

-        

-        2) Actes. Textes de notre Colloque de 2011 sur la Ste Tunique et les autres Reliques du Christ, 25 Euro ; avec les contributions de Marcel ALONSO, Guilio FANTI, RP François LE QUERE, Gérard LUCOTTE, M.C. van OOSTERWIJCK, Gertrud WALLY et Winfried WUERMELING.

Photo des 2 livres ci-dessous. A commander d’urgence chez UNEC, BP 70114, 95210 ST-GRATIEN, nous livrerons sous 2 jours.

clip_image004clip_image006

-        DVD : « La Sainte Tunique d’Argenteuil », magnifique résumé historique, scientifique et religieux, encadré par des chorales de J.S.Bach, fait en coopération avec COSTA par RP Läufer et W. Wuermeling, 10 Euro ;

clip_image008

-        TIMBRE : L’UNEC a fait imprimer par la Poste en exclusivité un timbre (tarif vert 20 g) commémorant l’ostension de la Sainte Tunique en 2016. Prix du timbre 2 Euro, ou la planche de 30 timbres à 60 Euro (dont 50% représentent un don à SOS MAMANS, avec reçu fiscal pour ces 50%). Ci-dessous la photo du timbre. Faites rayonner la Sainte Tunique dans toute la France – et ailleurs ! Egalement à commander chez UNEC.

clip_image010

Un philosophe athée constate les effets délétères de Vatican II

Posted in ROOT / Les Actualités

Michel Onfray, philosophe athée, constate, et d’une certaine manière déplore, la pastorale de l’enfouissement et le renoncement à la transcendance qui carctérisent l'évolution de l'Eglise catholique.

"La Sagrada Familia (de Barcelone) ne parvient pas à être terminée ? Ce n’est pas étonnant quand on lit les actes du Concile Vatican II qui démontrent qu’aujourd’hui il n’y a plus de place pour la transcendance ; ce qui se dégage de Vatican II est purement formel. 

J’étais gamin quand j’ai vu les effets de Vatican II sur la messe. Il y avait les garçons et les filles séparés d’un côté et de l’autre de la nef et le prêtre qui tournait le dos à l’assemblée et officiait face au tabernacle, c’est à dire vers le soleil levant, vers le lieu de la lumière. On attendait la lumière parce que le Christ était lumière et plus on était vers le fond de l’église, près de la porte, plus on était dans le domaine du profane. Tout cela faisait sens ; le prêtre s’adressait à Dieu ; il était l’intercesseur pour ses ouailles disposées derrière lui, tous tendus, orientés, vers la transcendance. 

Et soudain, on change tout cela ; on installe l’autel au milieu du choeur, on délaisse le tabernacle et on célèbre la messe en tournant matériellement le dos à Dieu ; et on s’adresse désormais aux gens ; les hommes et les femmes se mêlent dans la nef, et on dit que la musique n’a plus besoin d’être sacrée, d’où la guitare de "La vie est un long fleuve tranquille" ; le curé s’habille en Jean ; moi, on me dit un jour : "Notre Père qui êtes aux cieux” ?… non, non, maintenant on tutoie Dieu, on ne parle plus en latin, etc. C’est à dire que c’est l’Eglise qui d’un seul coup nous dit : on n’a plus besoin de sacré, le sacré est dans l’immanence ; on n’a plus besoin de transcendance, la transcendance est dans l’immanence ; signe que l’on avalise l’évidence de ce que la civilisation nous dit : nous avons perdu le sens du sacré judéo-chrétien."

Lettre au Cardinal Barbarin : “Éminence, voici une ligne de défense possible”

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Pascal Avot est conseiller en communication. Sur Atlantico, il adresse cette lettre ouverte au Primat des Gaules :

Monseigneur,

Si vous n'avez plus d'autre choix que de vous rendre au Golgotha, suivez le mode d'emploi laissé par le Seigneur toute sa vie : dites le Bien. Le scandale en cours est LA fenêtre de tir médiatique de votre vie. Prêchez. C'est le moment. C'est le pic de votre vocation. Ne faites plus de déclarations, mais des homélies. Renversez la table et l'échiquier en parlant notre langage, et non celui de vos avocats. Dites que l'Église est pécheresse, oui, dites-le, et dites qu'aucune autre ONG dans le monde ne sauve, soigne, éduque, nourrit, héberge, fait grandir autant d'enfants, très malades ou bien portants, très pauvres ou bourgeois, avec une dignité universellement reconnue.

Sur les cinq continents, des parents non-chrétiens préfèrent placer leurs enfants dans une école catholique. Rappelez que ces parents-là ne pensent pas "pédophilie" quand on leur dit "éducation catholique". Ils pensent "morale", "vie saine", "respect de l'autre". Brandissez nos vertus, et non votre prudence ! Exposez calmement notre beauté et la laideur de l'adversaire, et précisez que sa laideur est la nôtre, l'humaine laideur, contre laquelle il convient de combattre ensemble. Affirmez qu'elle est votre ennemie depuis toujours et que vous la combattrez autant chez vos contradicteurs qu'en vous-même. Noyez-les dans la vérité et la fermeté. Et, s'il doit se dresser devant vous, va pour le Golgotha que voulez-vous.

Debout, Monseigneur. Soyez un pécheur et soyez un saint. Nous n'avons que faire de l'enquête. Tout à fait innocent ou un peu coupable, évangélisez. Vous pouvez vous permettre de perdre le procès terrestre, vous n'en mourrez pas, contrairement au Christ. En revanche, vous ne pouvez pas vous permettre de perdre le procès spirituel. Ne vous défendez pas : défendez l'école catholique, ses innombrables serviteurs si doux, ses innombrables élèves si chanceux, son rôle inouï dans l'Histoire et aujourd'hui encore. Dites que si l'on fermait demain matin toutes les écoles catholiques dans le monde, le niveau d'éducation de l'humanité - et de la France en particulier - chuterait d'un coup, comme un avion dans un trou d'air mortel. De cette manière, vous pouvez, au pire, être vaincu en tant que citoyen et vaincre en tant qu'apôtre. Nous ne vous demandons pas plus que cette victoire-là, et nous l'espérons avec force. 

Si vous avez besoin d'éléments chiffrés, en voici quelques-uns (source : site officiel de l'Église catholique de France) : 

9 956 orphelinats.
12 387 jardins d'enfants.
68 119 écoles maternelles.
92 971 écoles primaires.
42 495 instituts d'enseignement secondaire.
36 933 centres d'éducation ou de rééducation sociale (sachant que d'autres institutions catholiques s'occupent également d'enfants).
5 558 hôpitaux.
17 763 dispensaires. 
561 léproseries.
16 073 maisons pour malades chroniques, handicapés et personnes âgées.

L'enseignement catholique sous contrat, une forme d'enseignement "mondaine"

Posted in L'école catholique / Choisir une école

Source: Article rédigé par Liberté politique,

FbdLLa liberté d'éducation des enfants par leurs parents est un principe constitutionnel, fondé sur la loi naturelle. Dans une nation professant désormais une idéologie républicaine non définie mais fortement revendiquée, basée sur une religion laïciste aussi floue qu’incontournable, y a-t-il encore une place pour un enseignement véritablement libre, s’affichant en outre comme étant catholique ?

De façon schématique, les penseurs et acteurs de la façon d'enseigner aujourd'hui en France peuvent se classer en trois groupes :

Le Temps du Carême

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

careme2

Le Carême peut se résumer en trois actions : la prière, l'aumône et le jeûne. Le but essentiel est de se préparer à la fête de Pâquesrésurrection du Christ. C'est une manière concrète pour le chrétien de s'unir à Jésus Christ, qui lui-même a jeûné quarante jours dans le désert pour se préparer à sa mission, celle de sa mort et de sa résurrection.

C'est aussi l'occasion de se détacher de tout ce qui éloigne de Dieu, c'est pourquoi le jeûne ne prend pas toujours la forme de « privation de nourriture », mais peut être plus large. Mais se priver de nourriture permet de mieux prendre conscience de ce que tant d'êtres humains sur Terre vivent au quotidien. Dans les premières communautés chrétiennes, ce qui était mis de côté par ceux qui jeûnaient était redistribué aux pauvres.

Les fidèles se rendent à l'église où le prêtre leur trace une croix sur le front avec de la cendre, en prononçant ce verset de la Genèse (Gn 3,19): « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. » (en latin, Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris)1.

Cette cérémonie fut instituée par Grégoire Ier aux alentours de l'an 591. L'imposition de cendres au front du pénitent est une évocation symbolique de la mort. Ces cendres sont obtenues en brûlant les rameaux bénis l'année précédente le Dimanche des Rameaux. Les cendres sont elles-mêmes bénites solennellement pendant la messe.

1er janvier : le temps des bonnes résolutions est venu...

Posted in Associations amies / Centre grégorien Saint Pie X

Les bonnes résolutions sont une coutume de la civilisation occidentale qui consiste, à l'occasion du passage à la nouvelle année le 1er janvier, à prendre un ou plusieurs engagements envers soi-même pour améliorer son comportement, une habitude ou son mode de vie durant l'année à venir.

Qu’il s’agisse de petits riens, de grandes décisions, voire de virages à 180 degrés qui se concrétisent durablement ou ne restent qu’à l’état de rêve, les bonnes résolutions sont utiles à notre équilibre. Elles sont nécessaires comme une petite lumière, un phare qui éclaire l’avenir, dépose de l’espoir dans un quotidien qui s’annonce souvent comme répétitif. Elles correspondent aussi à un désir de s’élever, de s’améliorer, de grandir. 

On peut mettre ces bonnes résolutions au service d'une grande cause: participer à l'embellissement de la liturgie catholique, pour la plus grande gloire de Dieu, travailler à préserver et promouvoir l’extraordinaire patrimoine musical, liturgique et culturel constitué pendant seize siècles par l’Eglise catholique.

Le Centre grégorien Saint Pie X
 vous propose un accompagnement très porteur pour mettre en oeuvre vos bonnes résolutions: car l’atteinte du Vrai et du Beau par le chant n’est pas le résultat miraculeux d’une quelconque spontanéité, mais celui d’un savoir transmis par ceux qui savent à ceux qui ne savent pas encore. 

Les sessions du Centre grégorien sont organisées par ses dix professeurs pour accueillir ceux qui ont décidé de contribuer à embellir la liturgie par le chant, et pour cela, favoriser les vocations de choristes, et de chefs de chœur pour les plus motivés. 

Tous les niveaux sont assurés, de Débutant à Chef de chœur. Les sessions sont organisées l’été, fin juillet et fin août, ainsi que l'hiver, en février, à un coût très modéré.

Prochaines sessions: du dimanche 14 février (19h) au samedi 20 février (14h).

Renseignements et inscriptionsSite web du Centre grégorien Saint Pie X

Catholiques : un saut vertigineux vers le FN !

Posted in ROOT / Catholiques dans la Cité

Catholiques : l’extrême tentation FN 

Avant même les fêtes, c’est déjà la gueule de bois. Pour le catholicisme français, l’automne a été celui des discrets déchirements, puis des calamités. Vieille constante de la science électorale, la digue catholique dressée contre le vote en faveur du FN, a cédé, ce dimanche 6 décembre. Ce jour-là, au premier tour des régionales, les catholiques se sont mis à l’unisson d’une France malade et qui se droitisait : ils ont représenté un tiers de ceux qui ont voté le parti de Marine Le Pen. Pour la cathosphère (déjà bien à droite), ce choix révèle une nouvelle géographie, un paysage qui s’est fortement modifié depuis les bruyantes batailles contre le mariage gay...

Non Mgr Ulrich, vous n’aurez pas mon denier car je ne vous fais pas confiance !

Posted in ROOT / Catholiques dans la Cité

Je suis catholique français, papiste, respectueux de l’Église apostolique, pratiquant, mais je ne paierai pas le denier traditionnel qui lui est dû. Je réserverai mes sous à ceux en qui j’ai confiance.

En appelant à voter contre le Front national, Mgr Laurent Ulrich, évêque de Lille, a, une fois de plus, arboré des signes ostentatoires de nudité, comme le fameux roi d’Andersen, en faisant croire, par le maniement quelque peu plombé de la rhétorique de l’Autre, qu’il était revêtu des oripeaux évangéliques.

Magnifique intervention au Synode

Posted in La famille / La famille, cellule de base de la société

Le Dr Anca-Maria Cernea est intervenue au synode sur la famille vendredi. Elle est médecin du Centre de diagnostic et de traitement Victor-Babes à Bucarest. En quelque mots, elle a dressé le véritable cadre du synode et rappelé quelles doivent être les priorités catholiques dans ce monde en proie aux assauts des ennemis de Dieu et du salut des hommes. Elle a évoqué les « erreurs » que la Russie répand sur le monde. Elle parle en connaissance de cause : ses propres parents ont durement souffert du communisme, elle en a souffert elle-même. Elle montre la continuité entre l’oppression matérielle que celui-ci a imposée, et la nouvelle forme prise par la Révolution marxiste-léniniste.

 
 
"Très Saint Père, Pères synodaux, Frères et Sœurs, je représente l'Association des médecins catholiques de Bucarest.
J'appartiens à l'Eglise catholique grecque romaine.
Mon père était un leader politique chrétien, emprisonné par les communistes pendant 17 ans. Mes parents étaient fiancés, mais leur mariage a eu lieu 17 ans plus tard. Ma mère a attendu mon père pendant toutes ces années, bien qu'elle ne sache même pas s'il était encore en vie. Ils ont été héroïquement fidèles à Dieu et à leurs fiançailles.
Leur exemple montre que la grâce de Dieu peut surmonter des circonstances sociales terribles, ainsi que la pauvreté matérielle.
Nous, en tant que médecins catholiques qui défendons la vie et la famille, nous voyons que tout ceci est avant tout une bataille spirituelle.
La pauvreté matérielle et le consumérisme ne sont pas la première cause de la crise de la famille.
La première cause de la révolution sexuelle et culturelle est idéologique.
Notre Dame de Fatima a dit que les erreurs de la Russie se répandraient à travers le monde entier. Cela s'est fait d'abord sous une forme violente, le marxisme classique, qui a tué des dizaines de millions de personnes.
Aujourd'hui cela se fait la plupart du temps à travers le marxisme culturel. Il y a continuité entre la révolution sexuelle de Lénine, à travers Gramsci et l'École de Francfort, et l'idéologie contemporaine des droits gay et du genre.
Le marxisme classique avait la prétention de redessiner la société, par le biais de la spoliation violente de la propriété. Aujourd'hui la Révolution va plus profond ; elle prétend redéfinir la famille, l'identité sexuelle et la nature humaine.
Cette idéologie se qualifie elle-même de progressiste. Mais elle n'est rien d'autre que la vieille proposition du serpent, pour que l’homme prenne le contrôle, que Dieu soit remplacé, que la rédemption soit organisée ici-bas, dans ce monde.
C'est une erreur de nature religieuse, c'est la gnose.
Il appartient aux pasteurs de la reconnaître, et de mettre le troupeau en garde contre ce danger. « Cherchez donc d'abord le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît. »
La mission de l'Eglise est de sauver les âmes. Le mal dans ce monde vient du péché. Et non de la disparité des revenus ou du changement climatique.
La solution est celle-ci :...

Le PCD, l'attrape-catho en politique

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Caution morale pour les catholiques depuis sa création, le PCD se couche systématiquement lors des grosses élections et invite son électorat à voter pour l’UMP, trahissant de fait la deuxième lettre de son sigle.

La dépêche AFP de M. Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate, s’offusquant de la composition des listes de l’ex-UMP en vue des élections régionales, pourrait être cocasse si elle n’était pas tragique.

Cocasse parce que la dépêche est criante de naïveté. M. Poisson s’étonne de voir son parti écarté de différentes listes régionales (Pays de la Loire et Rhône-Alpes-Auvergne principalement), il feint de ne pas comprendre que l’UMP n’agit jamais selon une idéologie, mais seulement par un calcul rationnel des voix. Le PCD plus clivant et représentant moins d’électeurs potentiels que l’UDI et le MoDem, il est logiquement abandonné.

Tragique parce que ce n’est pas un bête jeu d’alliance, M. Poisson, c’est de la politique, c’est la vie de la cité qui se joue, pas la place de M. X en deuxième position sur une liste. Ce pitoyable cirque invite à poser la question qui fâche:

Quel rôle le PCD a-t-il dans la société ?

Caution morale pour les catholiques depuis sa création, le PCD se couche systématiquement lors des grosses élections et invite son électorat à voter pour l’UMP, trahissant de fait la deuxième lettre de son sigle. En effet, que reste-t-il de chrétien à un parti qui favorise l’accession au pouvoir de ceux qui détruisent la famille depuis plus de 40 ans, par leurs actions coupables, leur silence complice ou leurs omissions volontaires ?

Treize cardinaux de premier plan s'opposent au pape

Posted in ROOT / La famille

Sandro Magister rend public ce jour lundi 12 octobre une lettre au pape de 13 cardinaux de premier plan. Le pape a rejeté toutes les demandes de ses cardinaux.

Les treize cardinaux signataires de la lettre:
- Carlo Caffarra, archevêque de Bologne, Italie, théologien, qui a été le premier président de l’Institut pontifical Jean-Paul II d'études sur le mariage et la famille ;
- Thomas C. Collins, archevêque de Toronto, Canada ;
- Timothy M. Dolan, archevêque de New-York, États-Unis ;
- Willem J. Eijk, archevêque d’Utrecht, Pays-Bas ;
- Péter Erdö, archevêque d’Esztergom-Budapest, Hongrie, président du conseil des conférences épiscopales d'Europe et rapporteur général du synode actuellement en cours, comme il l’a été de la précédente session, celle du mois d'octobre 2014 ;
- Gerhard L. Müller, ancien évêque de Ratisbonne, Allemagne, préfet depuis 2012 de la congrégation pour la doctrine de la foi ;
- Wilfrid Fox Napier, archevêque de Durban, Afrique du Sud, président délégué du synode actuellement en cours, comme il l’avait déjà été de la session précédente, celle du mois d'octobre 2014 ;
- George Pell, archevêque émérite de Sydney, Australie, préfet depuis 2014 du secrétariat pour l'économie, au Vatican ;
- Mauro Piacenza, de Gênes, Italie, ancien préfet de la congrégation pour le clergé, pénitencier majeur depuis 2013 ;
- Robert Sarah, ancien archevêque de Conakry, Guinée, préfet depuis 2014 de la congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements ;
- Angelo Scola, archevêque de Milan, Italie ;
- Jorge L. Urosa Savino, archevêque de Caracas, Venezuela ;
- André Vingt-Trois, archevêque de Paris, France, président délégué du synode actuellement en cours comme il l’avait déjà été de la précédente session, celle du mois d’octobre 2014.

La lettre :

__________


Très Saint Père,

En ce début du Synode consacré à la famille et avec le désir de le voir servir fructueusement l’Église et Votre ministère, nous vous demandons respectueusement de prendre en considération une série de préoccupations que nous avons recueillies auprès d’autres pères synodaux et que nous partageons.

Le document préparatoire du synode, l'"Instrumentum laboris", contient certes des éléments admirables, mais il comporte également des parties qui gagneraient à faire l’objet d’une réflexion approfondie et à être retravaillées. Les nouvelles procédures qui guident le synode semblent assurer à ce document une influence excessive sur les délibérations du synode et sur le document synodal final. Tel qu’il est, et compte tenu des préoccupations dont de nombreux pères nous ont fait part à propos de celles de ses parties qui sont problématiques, l’"Instrumentum" ne peut pas être utilisé convenablement comme texte guide ou comme base d’un document final.

Les nouvelles procédures synodales vont être perçues, dans certains milieux, comme manquant d’ouverture et d’authentique collégialité. Dans le passé, le processus consistant à présenter des propositions sur lesquelles les pères synodaux votaient permettait d’évaluer l’état d’esprit de ceux-ci, ce qui était précieux. L’absence des propositions ainsi que celle des discussions et votes correspondants semble décourager un débat ouvert et confiner la discussion aux petits groupes ; c’est pourquoi il nous paraît urgent de rétablir l’élaboration de propositions à soumettre au vote du synode tout entier. Le vote sur un document final arrive trop tard dans le processus pour permettre un examen complet et une sérieuse mise au point du texte.

De plus, le manque de participation des pères synodaux à la composition de la commission de rédaction a créé un malaise considérable. Ses membres ont été nommés, pas élus, sans consultation. De même, tous ceux qui rédigent quelque projet de texte que ce soit au niveau des petits groupes devraient être élus et non pas nommés.

Ces faits ont, à leur tour, fait naître la crainte que les nouvelles procédures ne soient pas fidèles à l’esprit traditionnel et à l’objectif d’un synode. On ne comprend pas très bien pourquoi ces changements de procédures sont nécessaires. Un certain nombre de pères pense que la nouvelle procédure semble conçue pour faciliter l’obtention de résultats prédéterminés à propos de questions importantes et controversées.

Dernier point et peut-être le plus urgent, plusieurs pères se sont dits préoccupés de ce qu’un synode ayant pour but de traiter une question pastorale d’une extrême importance – le renforcement de la dignité du mariage et de la famille – puisse en arriver à être dominé par le problème théologique et doctrinal de l’accès des personnes divorcées et remariées civilement à la communion. Si c’est le cas, cela va inévitablement soulever des questions encore plus fondamentales à propos de la manière dont l’Église, allant de l’avant, devrait interpréter et appliquer la Parole de Dieu, ses doctrines et ses disciplines, aux changements qui interviennent dans la culture. L’effondrement des Églises protestantes libérales à l’époque moderne, accéléré par le fait qu’elles ont abandonné des éléments-clés de la foi et de la pratique chrétiennes au nom de l’adaptation pastorale, est une incitation à être très prudents dans nos discussions synodales.

Très Saint Père, nous vous offrons ces pensées dans un esprit de fidélité et nous vous remercions de les prendre en considération.

Fidèlement vôtres en Jésus-Christ.

Source

Nouvelle ostension solennelle de la Sainte Tunique à Argenteuil en l’Année Sainte 2016 (ru, 30 sept. 2015)

Posted in Associations amies / Union des Nations de l'Europe Chrétienne

Pour l’Année Sainte 2016, année de la Miséricorde de Dieu et de son Eglise, une nouvelle ostension de la Sainte Tunique sera offerte aux Chrétiens à la Basilique d’Argenteuil. Cette ostension s’étendra du Vendredi Saint 25 mars au dimanche 10 avril. « Ouvrez les trésors de l’Eglise ! » s’écria Jean-Paul II lors de la dernière Année Sainte en l’an 2000.

Attestée comme Relique précieuse de l’Eglise depuis la première ostension de cette Tunique à Argenteuil en l’an 1156 (Charte de Hugues d’Amiens), ce vénérable tissu, trempé du Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ qui l’a portée sur le chemin de croix vers Golgotha, contient en lui-même les preuves de son authenticité suivant les dernières études scientifiques : tissage antique « inconsutile », pollens et spores de plantes n’existant qu’en Terre Sainte, Sang d’un homme juif ayant subi des violences extrêmes, groupe de sang AB (comme sur le Linceul de Turin et le Suaire d’Oviedo, autres célèbres Reliques de la Passion et de la Résurrection de Jésus). Les nombreux exvotos qui garnissent la chapelle où la Sainte Tunique est conservée aujourd’hui, à l’intérieur de la Basilique d’Argenteuil, témoignent des miracles qui se font dans son ombre jusqu’à nos jours.

Même si un récent test au Carbone 14 s’aventure à conclure qu’il s’agirait d’un faux (mais on sait que le test au C14 a des limites d’application et connaît des défaillances énormes), l’Eglise, forte de sa Tradition, manifeste sa foi en cette Relique – et son authenticité - par cette nouvelle ostension.

Comme la femme dans l’Evangile approchons nous de nouveau, 2000 ans plus tard, de la Sainte Tunique en prononçant ses paroles : « Si seulement je touche la frange de son vêtement, je serai guérie » ! Comme des milliers de pèlerins, y compris de nombreux saints et rois de France, qui se sont mis à genoux devant la Sainte Tunique à travers les siècles, posons avec confiance notre regard à notre tour sur ce trésor offert par Dieu au milieu d’un monde qui a faim et soif de Dieu !

La Sainte Tunique est la seule Relique de Notre Seigneur intimement liée à sa sainte Mère, la Très Sainte Vierge Marie, puisque naturellement c’est elle qui l’a tissée de ses mains. C’est donc aussi une vénérable relique mariale. La Sainte Vierge nous conduit ainsi, même matériellement, vers notre Sauveur. En son ombre prions pour la France, l’Europe, le monde – et pour notre guérison et salut éternel !

Dans l’ancienne messe votive de la Sainte Tunique l’Eglise priait : « Accordez nous … d’être revêtus avec vos saints de la robe céleste et du vêtement d’immortalité, par Notre Seigneur Jésus-Christ ».

PS : Inscrivez-vous dès maintenant pour faire partie de l’équipe des auxiliaires de l’ostension - il y a un besoin de dizaines de personnes - auprès de l’UNEC, en spécifiant vos souhaits (S.O., accueil, nettoyage, stands, guides, permanence…). 

 UNEC, BP 70114, F 95210 St-Gratien

Tél/fax/rép. 0134120268,  ,  (rubrique RU)

Supplique au Saint-Père, Mgr Bernard Fellay - 15 septembre 2015

Posted in La famille / La famille, cellule de base de la société

Supplique au Saint-Père,

Mgr Bernard Fellay - 15 septembre 2015

Accès au dossier complet sur le synode sur la famille

Très Saint Père,

C’est avec la plus vive inquiétude que nous constatons autour de nous la dégradation progressive du mariage et de la famille, origine et fondement de toute la société humaine. Cette déliquescence est en train de s’accélérer fortement, notamment par la promotion légale des comportements les plus immoraux et les plus dépravés. La loi de Dieu, même simplement naturelle, est aujourd’hui publiquement foulée aux pieds, les péchés les plus graves se multiplient de façon dramatique et crient vengeance au Ciel.

Très Saint Père,

Nous ne pouvons vous cacher que la première partie du Synode consacré aux « Défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation » nous a très vivement alarmés. Nous avons entendu et lu, venant de personnes constituées en dignité ecclésiastique – qui s’autorisent de votre soutien, sans être démenties -, des affirmations si contraires à la vérité, si opposées à la doctrine claire et constante de l’Église concernant la sainteté du mariage, que notre âme en a été profondément troublée. Ce qui nous inquiète encore plus, ce sont certaines de vos paroles laissant entendre qu’il pourrait y avoir une évolution de la doctrine pour répondre aux nécessités nouvelles du peuple chrétien...

A propos du synode

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Communiqué de M. l'abbé Bouchacourt

Dans quelques jours s’ouvrira le Synode sur la famille. Les orientations de la 1ère session, les déclarations de certains participants et le document préparatoire de cette 2e session nous font craindre un grand péril pour l’Eglise. Après la ruine de la foi consécutive au concile Vatican II et aux réformes qui l’ont suivi, voici que se profile une remise en cause de la morale que l’Eglise a toujours enseignée. Un certain nombre d’évêques et de cardinaux ont eux-mêmes tiré la sonnette d’alarme ces derniers mois.

Devant un tel péril pour nos âmes et pour la société, nous ne pouvons rester passifs. Il nous faut supplier Dieu qu’il ait pitié de la sainte Eglise. Aussi, durant la semaine du 26 septembre au 3 octobre, j’invite les fidèles et les membres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X du district de France :

- à réciter le chapelet en famille ou dans nos églises et chapelles afin de supplier la Vierge Marie de protéger l’Eglise d’un tel désastre.
- de plus, que dans chaque lieu où cela sera possible, un jour de cette semaine, soit organisée une Heure sainte ou une veillée de prière devant le Très Saint- Sacrement exposé.
- que durant cette semaine (1), soient ajoutées aux oraisons de la messe du jour celles « pro quacumque tribulatione ».
- à ces prières, joignons la pénitence afin que Notre-Seigneur veille sur son Vicaire pour qu’il ne tombe pas au pouvoir des ennemis de l’Eglise.


En bons fils de l’Eglise, soyons généreux à répondre à cet appel afin que le Saint-Esprit éclaire les membres du synode et fortifie le Pape dans la foi. « Ut Domnum Apostólicum et omnes ecclesiásticos órdines in sancta religióne conserváre dignéris, te rogámus, audi nos (2).»

Abbé Christian BOUCHACOURT, Supérieur du District de France de la FSSPX,
le 17 septembre2015 en la fête de l'impression des Stigmates de saint François

Les catholiques et le Front national

Posted in ROOT / Catholiques dans la Cité

Ignorant pour la plupart la doctrine chrétienne, les adversaires de Marine Le Pen cherchent à opposer la fermeté de celle-ci à l’égard de l’immigration au devoir de charité prôné par le Pape François.

Afin de discréditer le Front national aux yeux des électeurs chrétiens, et plus particulièrement catholiques, les médias de l’oligarchie se sont récemment scandalisés de l’invitation de Marion Maréchal-Le Pen à l’Université d’été du diocèse de Fréjus-Toulon organisée par Monseigneur Rey en prétextant, sans apporter aucun argument de fond, que les « thèses » du parti fondé par Jean-Marie Le Pen seraient incompatibles avec l’enseignement de l’Église.

Observation liminaire : ces grandes consciences s’interrogent-elles sur l’idéologie professée par les représentants des mouvements politiques « respectables » lorsque ceux-ci sont accueillis par les autorités des différents cultes reconnus par la République, y compris musulman et juif ? Qui dénonce le laïcisme intransigeant du Parti socialiste, alors que la religion du Prophète ne distingue pas le pouvoir spirituel du pouvoir temporel ? Examine-t-on les préceptes de la Torah au regard des idées professées par les invités au dîner annuel du CRIF ?

En revanche, une brève étude du projet du Front national aurait conduit nos censeurs autoproclamés à reconnaître que les valeurs qu’il défend apparaissent plus respectueuses du message évangélique que celles de ses principaux concurrents. Pour s’en convaincre, rappelons quelques points fondamentaux de la doctrine sociale de l’Église...

L’enseignement catholique français est-il encore seulement catholique ?

Posted in ROOT / Catholiques dans la Cité

Sidération : profond bouleversement psychique ou émotionnel qui paralyse la réflexion et la capacité d’action.
 
Cette définition s’applique à l’attitude d’une immense majorité de nos contemporains qui se trouvent incapables de comprendre les enjeux de la pensée unique et de la morale « républicaine » dont on nous rebat les oreilles à longueur de temps, surtout depuis l’instauration du fameux « esprit Charlie ». Elle s’applique également, hélas ! à l’école dite catholique qui vient, une fois encore, de montrer sa totale soumission au système politico-médiatique.
 
Dans un communiqué publié il y a quelques jours, l’Enseignement catholique s’associe à sa manière à la Charte de la laïcité rendue obligatoire dans les établissements publics. Il écrit :...