Prière pour les Irakiens

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Saad Sirop Hanna, évêque auxiliaire de Bagdad demande à toutes les personnes de bonne volonté de prier pour les Irakiens une demi-heure DEMAIN devant le Saint Sacrement, l'idéal serait de le faire en même temps qu'eux à 18 heures, heure Irakienne.

Formation au chant grégorien du 24 au 30 août

Posted in Associations amies / Centre grégorien Saint Pie X

L’équipe des professeurs du Centre grégorien Saint-Pie X se compose d’une dizaine de personnes âgées de 20 à 65 ans environ.

Une moitié d’entre eux a suivi la formation de l'Académie Internationale de musique sacrée et la plupart ont reçu l’enseignement d’un conservatoire en diverses disciplines (technique vocale, direction de chœur, direction d’orchestre, écriture musicale, orgue, …).

Tous pratiquent le chant grégorien régulièrement au sein de chœurs paroissiaux en tant que chefs de chœur ou choristes avertis.

Plaidoyer pour une "remigration" catholique

Posted in L'Europe chrétienne / Quelle Europe voulons-nous ?

La gazette catholique Le Rouge & Le Noir a décidé de consacrer son été 2014 à une controverse sur l’immigration. Elle publie un plaidoyer pour une « remigration » catholique. Extraits.

[...] « Les États ont le droit de règlementer les flux migratoires et de défendre leurs frontières, en garantissant toujours le respect dû à la dignité de chaque personne humaine. En outre, les immigrés ont le devoir de s’intégrer dans le pays d’accueil, en respectant ses lois et l’identité nationale » déclare Benoît XVI [...]

Les inventions de Mgr Dagens pour cacher la pénurie de vocations dans son diocèse

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Mgr Dagens a publié dans La Croix une tribune dans laquelle il s’en prend à la « pastorale des vocations », critiquant à mots couverts les évêques qui cherchent activement à remplir leurs séminaires et y parviennent. Tombant pour ce faire dans le fidéisme le plus complet, qui consiste à considérer qu’il ne faut rien faire parce que l’Esprit Saint pourvoira, l’évêque académicien ne parvient pas à cacher une chose : les séminaires qui attirent les futurs prêtres sont ceux qui utilisent à nouveau les méthodes traditionnelles tant honnies par Mgr Dagens.
 
Au lieu de se mettre à la remorque d’une machine qui semble enfin fonctionner dans l’Église de France, l’évêque d’Angoulême préfère regarder ses vieux prêtres soixante-huitards mourir sans remplacement suffisant. Mieux, même : en se félicitant de ce qu’il ne fait rien pour permettre aux appelés de répondre à cette vocation, considérant que ceux qui le font agissent en managers zélés. L’humilité à Angoulême, ce n’est pas pour maintenant.
 
L’intégralité de cet argumentaire de haute volée est disponible ici.

L'Eglise et l'immigration: le courage de dire non !

Posted in L'Europe chrétienne / Quelle Europe voulons-nous ?

Le courage de dire non : une forme de charité

Puisqu’il nous faut vivre dans une nation ouverte aux quatre vents, un Camp des saints investi par l’Autre qui, s’il n’est pas moins humain que nous, n’en est pas plus français, posons-nous la question : quelle réponse le catholique français du XXIe siècle peut-il apporter au problème de l’immigration ? 

Le temps fait son œuvre. Tandis que tournent les aiguilles de nos horloges, le visage de la France change radicalement, jusqu’à donner raison à Laurent Fabius qui déclarait en 2003 : « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune française issue de l’immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République ».

Nous ne pouvons nous dérober : déjà se tournent vers nous les regards inquisiteurs des générations futures, héritiers d’une France en cendres.

Les épiscopats européens pour une Europe antichrétienne !

Posted in L'Europe chrétienne / Racines chrétiennes de l'Europe

La COMECE (COMmission des Episcopats catholiques de la Communauté Européenne), a condamné les électeurs européens qui se sont abstenus ou ont voté populiste en mai dernier. Elle fait la promotion d’une Union Européenne qui renie racines et valeurs chrétiennes au profit d’un syncrétisme maçon. Cruel paradoxe : Episcopats européens pour une Europe antichrétienne. Par Octave Thibault.

Lettre de Winfried Wuermeling à la Chancelière Angela Markel

Posted in Associations amies / Union des Nations de l'Europe Chrétienne

ANGELA MERKEL (ru, 19 juillet 2014). – Document exclusif. Le Secrétaire général de l'Union des Nations de l'Europe Chrétienne écrit à la chancelière Angela Merkel, à l’occasion de son 60ème anniversaire. Voici sa lettre.
 
Le 17 juillet 2014
 
Madame la chancelière,
 
En tant que fils du premier ministre de la famille en Europe sous Konrad Adenauer, Dr. Franz-Josef Wuermeling, et depuis 51 comme allemand résidant à l’étranger, et depuis 25 ans secrétaire général de l’UNEC (Union des Nations de l’Europe Chrétienne siège à Paris), permettez moi de vous congratuler ce jour pour votre 60e anniversaire.
 
Beaucoup de louanges, aussi du côté des Chrétiens, vous ont été prodiguées à cette occasion. Je voudrais y ajouter une critique sévère. La tuerie permanente de l‘avortement doit être arrêtée en Allemagne. Une chancelière qui tolère pendant de longues années un tel massacre de millions d’êtres humains n’est pas une bonne chancelière. Elle entrera dans l’histoire comme une de ces faibles politiciens de la CDU qui n’ont pas résisté à 100 % à l’avortement des enfants innocents. Rappelez-vous des reproches (partiellement injustifiées) qu’on fait aujourd’hui au pape Pie XII disant qu’il n’aurait pas assez fortement élevé sa voix contre les Nazis. C’est ce qui vous arrivera par rapport au crime de l’avortement.
 
Vous êtes encore jeune (j’ai déjà 77 ans), Vous avez la possibilité de mettre fin à cette tuerie. Ceci est plus important que tout autre sujet. Que Dieu veuille Vous accorder la force nécessaire ! Ceci est ma prière pour votre 60ème anniversaire.
 
Avec mes meilleures salutations de France,
Winfried Wuermeling, secrétaire général
 
UNEC, BP 70114, F-95210 ST.-GRATIEN, FRANCE
TEL/Fax 01.34.12.02.68, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.radio-silence.tv

Les Cahiers Saint Raphaël de l'ACIM

Posted in Associations amies / Association Catholique des Infirmières et Médecins

La France s'enfonce dans le totalitarisme. Un régime politique devenu illégitime par les scandales qu'il engendre, par son incompétence à gouverner, par une impopularité inconnue jusqu'alors dans notre pays, n'a plus que la force brutale pour se maintenir.

Pire encore est sa volonté de pervertir moralement les enfants en leur imposant une sexualité débridée; allant jusqu'à encourager les vices les plus odieux.

Le comble étant de s'en prendre à la nature humaine créée par Dieu en voulant les inciter à changer de sexe dès la prime jeunesse.

Ceux qui s'opposent à ces projets délirants sont réprimés avec une violence inouïe, alors que les voyous peuvent mettre à sac une ville quasiment en toute impunité.

Parallèlement une grande partie des médias soutient ces projets insensés qui visent tout simplement à détruire le christianisme et à remplacer Dieu dans sa création.

Notre devoir est de nous y opposer. Ne rien faire c'est être complice.

Sur la question des femmes dans l'Eglise

Posted in La famille / La famille, cellule de base de la société

Dans un entretien de Mgr Schneider...

Sur la question des femmes dans l’Église

Mgr Schneider : «Les femmes sont appelées le sexe faible, car elles sont physiquement plus faibles; toutefois, elles sont spirituellement plus fortes et plus courageuses que les hommes. C’est courageux de donner naissance. Ainsi Dieu donna à la femme un courage que l’homme n’a pas.

Bien sûr, il y avait des hommes courageux lors des persécutions. Cependant, Dieu adore choisir les plus faibles pour confondre les puissants. Par exemple, les femmes eucharistiques dont j’ai parlé dans mon livre Dominus Est travaillaient dans leurs familles et désiraient aider les prêtres persécutés d’une manière toute exceptionnelle. Elles n’osèrent jamais toucher les Saintes Hosties avec leurs doigts. Elles refusèrent aussi de lire une lecture pendant la Messe. Ma mère par exemple, qui vit en Allemagne et a 82 ans, quand elle alla en Occident fut choquée et scandalisée de voir des femmes dans le sanctuaire pendant la Sainte Messe. Le vrai pouvoir de la femme chrétienne et catholique est le pouvoir d’être le cœur de la famille, de l’Église domestique et d’avoir le privilège d’être la première à nourrir son enfant et aussi à être la première à nourrir spirituellement l’âme de son enfant, lui enseigner sa première prière et les premières vérités de la foi catholique. La plus belle et prestigieuse profession d’une femme est d’être une mère et surtout une mère catholique.»

Il y a encore des évêques fidèles dans l'Eglise

Posted in Associations amies / Union des Nations de l'Europe Chrétienne

RU 19+20/2014 DEPECHE HEBDOMADAIRE DE NOUVELLE S CHRETIENNES

« RU », le service de presse du réseau UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien

Répondeur/Fax 01 34 12 02 68 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – www.radio-silence.tv (section RU, avec archive)

Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire catholique au Kazakhstan, a donné le 27 mai 2014 en Angleterre une interview publiée sur le site Latin Mass Society concernant la crise dans l’Eglise. Voici le texte intégral de cette interview qui prouve qu’il y a encore des évêques fidèles dans l’Eglise. Le texte reflète, aussi dans sa traduction en français (par l’Unec), la fraîcheur de l’interview orale.

"Mon frère, passez-moi le ballon"

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Des séminaristes de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X jouent au football le 25 mai 2014 à Ecône, en Suisse (AFP / Fabrice Coffrini)

Des séminaristes de la fraternité traditionaliste Saint-Pie-X jouent au football le dimanche 25 mai 2014 sur un terrain à Riddes, près d'Ecône, en Suisse (AFP / Fabrice Coffrini)
 
RIDDES (Suisse), 3 juin 2014 – La Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X est une société catholique traditionaliste fondée par Mgr Marcel Lefebvre. Elle est surtout connue pour ses prises de position ultraconservatrices et ses frictions avec le Vatican. Elle l’est moins pour ses talents footballistiques.

Tous les dimanches, les prêtres et futurs prêtres du séminaire de la fraternité à Écône, en Suisse, se détendent au terme d’une intense semaine d’étude et de prière. Certains font de la course à pied, d’autres jouent au basket, d’autres encore au football. Ils pratiquent toujours ces activités sportives en soutane puisque pour les traditionalistes, un prêtre doit garder son habit distinctif dans toutes les circonstances de la vie en société afin de montrer qu’il « vit dans le monde sans être du monde »… Mais les chaussures à crampons sont tolérées.

La Conférence des Evêques de France (CEF) à contre-courant de la Doctrine sociale de l'Eglise !

Posted in L'Europe chrétienne / Quelle Europe voulons-nous ?

Depuis des semaines, les instances de la Conférence épiscopale menaient une intense opération de propagande pour inciter les électeurs à voter, et à bien voter, c’est-à-dire à voter pour les partis favorables aux institutions européennes, celles-là même qui nient le souveraineté des peuples, ces institutions qui bafouent le principe de subsidiarité, principe pourtant fondamental de la doctrine sociale de l’Eglise. Enfin institutions qui ont rejeté la reconnaissance des racines chrétiennes de l’Europe.

On ne voyait pas bien pourquoi des instances de la CEF prenaient une position aussi affirmée pour des institutions contraires aux principes de la doctrine sociale de l’Eglise, sinon par cette continuité avec l’idéologie de la démocratie chrétienne, qui n’a pourtant cessé d’échouer depuis l’après-guerre, dans ses manœuvres.

La CEF a ainsi diffusé...

"Cristeros" : pour ceux qui refusent de voir...

Posted in Revue de Presse / Présent

Cristeros : pour ceux qui refusent de voir

Les spectateurs disent pratiquement à l’unanimité leur bonheur d’avoir vu ce film. Les critiques sont beaucoup plus mitigés. Ceux de la grande presse, on les comprend, le sujet ne leur est pas familier, mais l’autre quotidien catholique du matin, lui, est carrément négatif. « A la gloire ambiguë des soldats du Christ Roi : mais forçant le trait sur la brutalité des soldats de l’armée fédérale, ce film oublie l’interdit évangélique de toute forme de violence, y compris pour défendre le Christ. De ce fait, ce Cristeros tient davantage du western que du film d’inspiration chrétienne. »

N’ayant pas lu le livre d’Hugues Kéraly (édition de l’Homme Nouveau), l’auteur de ces lignes ignore sans doute l’horreur des persécutions des fédéraux. Il ignore aussi que ces chrétiens ont commencé par s’opposer pacifiquement à ce gouvernement Calles, comme le montre le film. Mais que rien n’y a fait, et les paysans se sont soulevés. Entre un critique français et un paysan mexicain à qui le pape vient de rappeler la royauté sociale de Notre Seigneur, il y a évidemment un abîme… Nous sommes plus proches du paysan mexicain que nous admirons d’avoir donné sa vie pour sa foi.

Reprocher au film sa violence ou ses partis pris revient à reprocher à l’histoire d’être ce qu’elle est. « Pleine de bruit et de fureur », elle broie les êtres et les idéaux, sans égard pour la vie spirituelle et la tranquillité des peuples innocents.

Mais voilà, ces gens ne veulent pas de vagues. Ceux qui prient devant les avortoirs sont pour eux des terroristes. Ceux qui prient à genoux devant les théâtres où se jouent des pièces sacrilèges sont des extrémistes. Ceux qui manifestent derrière l’étendard de Jeanne d’Arc ou celui des armées vendéennes, des nostalgiques irrécupérables.

Mais cela vaut toujours mieux que d’être un imbécile qui n’a pas compris que les forces révolutionnaires depuis 1789 dans le monde ne veulent qu’une chose : éradiquer la foi catholique au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. C’est un combat à mort qui prend, ces temps-ci, des moyens contournés mais toujours efficaces. Ne pas voir le fanatisme athée et refuser de le contrer vous classe dans les ennemis de l’Eglise.

Cristeros aurait dû combler ce critique catholique, ce n’est pas tous les jours que le cinéma nous offre trois conversions, celle du jeune José, celle du général Gorostieta et celle des parents de José qui vont accepter le sacrifice total de leurs fils torturé puis assassiné sous leurs yeux. Ce n’est pas tous les jours que le cinéma nous offre des visages illuminés par la grâce divine. Y aurait-il eu un seul défaut, il fallait le tolérer ! J’ai regretté que ces héros et ces saints s’expriment en anglais et aimerais le revoir en version espagnole. Mais il faut connaître cette belle histoire du milliardaire mexicain qui veut servir sa foi et commande à un réalisateur américain de faire le film. Que tous soient remerciés et Viva Cristo Rey !

Précipitez-vous, admirez ce film et faites le savoir.

Anne Brassié, dans Présent du 22/5/2014

“Cristeros” : salles combles pour les avant-premières !

Posted in Livres choisis / Politique

C’est demain, mercredi, que le film Cristeros – en espagnol Cristiada, en anglais For Greater Glory – sort dans plusieurs salles en France (pour en connaître la liste, voyez le site internet dédié). Il y a eu plusieurs projections en avant-première hier lundi. À l’UGC Astoria de Lyon, la séance d’avant-première fit salle comble : on dut refuser une centaine de personnes… À l’UGC de Villeneuve-d’Asq, l’avant-première d’hier a fait salle comble…

52 responsables pro-vie demandent le refus de la communion aux politiques pro-avortement

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

A l'heure où certains se posent de la question de savoir s'il faut ou non donner la communion aux divorcés-remariés, alors que cette question a été réglée dès 1981 par Jean-Paul II dans son exhortation Familiaris Consortio, une cinquantaine de responsables pro-vie du monde entier (la France était représentée notamment par le Collectif en Marche pour la Vie) ont signé en présence du cardinal Burke, Préfet de la Signature apostolique, le samedi 3 mai un appel aux évêques afin qu’ils refusent la communion aux responsables politiques qui soutiennent l’avortement :

"Nous, leaders pro-vie, appelons les évêques du monde entier à faire preuve de miséricorde à l’égard des hommes politiques catholiques favorables à l’avortement.

Considérant que saint Paul a écrit au chapitre 11 de la Première Lettre aux Corinthiens : « Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement (…) mange et boit sa propre condamnation, s’il ne discerne le Corps. » (1Co 11:29) ;

Considérant que le canon 915 du Code de droit canon de l’Eglise dispose que « ceux qui persistent avec obstination dans un péché grave et manifeste, ne seront pas admis à la sainte communion » ;

Lettre de l'ACVO à M. Houillon, député-maire de Pontoise

Posted in Les Actualités / ACVO

Monsieur le Député-Maire,

Faisant suite aux excellents échanges que nous avons eus toutes ces années, j'ai maintenant le plaisir et l'honneur, au nom de notre conseil d'administration qui vient de se réunir, de vous adresser nos plus vives félicitations pour votre brillante réélection.

Nous vous souhaitons un excellent mandat et de belles réussites dans l'exercice de vos responsabilités.

Au forum des associations de Pontoise, nous continuons à aider chaque année la communauté des familles catholiques de la chapelle Saint-Mathias à présenter ses activités. Le chapelain, nouvellement nommé à Pontoise, est Monsieur l'abbé Berthe.

Au niveau du département, nous restons en contact avec les élus de votre famille politique pour leur faire connaître notre vision catholique du bien commun. Ceci a été particulièrement nécessaire avec la Loi Taubira dont le président de l'UMP, plus sensible aux pressions du lobby LGBT qu'à celles de son électorat traditionnel, refuse encore pour le moment de promettre l'abrogation.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Député-Maire, l'assurance de notre respectueuse considération.

Philippe Fabre
Président de l'Association

Quel combat contre l'idéologie du genre ?

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Point n'est besoin, comme dans les tentatives révolutionnaires antérieures, d'une dictature sanguinaire pour assurer le triomphe de l'idéologie du genre. Le Nouvel Ordre Mondial de la Sexualité¹ s'instaure insidieusement au sein du monde occidental grâce au soutien des médias, des organismes politiques nationaux et internationaux et des structures publiques d'enseignement (...)

Voilà où se situe exactement le combat que nous devons mener. Plus qu'une erreur, c'est une faute de le limiter à un affrontement d'idées laïcisées sur la nature de la loi naturelle. Nos adversaires ne se cachent pas de nier l'existence d'un Dieu que nous reconnaissons comme le créateur de l'ordre naturel du monde, et leur intention d'éradiquer ainsi notre foi en lui. C'est faire leur jeu que de chercher à se battre sur le seul terrain d'une « écologie humaine » déconnectée du fondement divin des lois de la Création : ils ne se privent pas, du coup, de faire valoir que les pulsions auxquelles obéissent les orientations sexuelles que nous qualifions de « désordonnées », sont elles-mêmes l'effet d'une loi naturelle qui commande l'instinct sexuel de chaque individu : loi naturelle contre loi naturelle en quelque sorte.

Il ne peut rien sortir de bon de cette réduction systématique à l'état laïc de notre défense d'un ordre naturel de la Création, mais au contraire, à terme, un relativisme doctrinal source de désarmement moral. Entre les deux cités qui se livrent un combat mortel, il ne saurait y avoir de tierce position. Dès à présent, les familles vont devoir faire un choix décisif pour l'avenir spirituel, moral et culturel de leurs enfants en âge scolaire, voire pour leur équilibre psychologique. Mais ce combat nous concerne tous, même quand nos propres enfants sont à l'abri de cette idéologie révolutionnaire (en sommes-nous, d'ailleurs, absolument certains ?). On ne se sauve pas seul mais par les autres et pour les autres, et nous avons donc le devoir de protéger les enfants spirituellement abandonnés aux mains des corrupteurs des âmes. C'est un devoir majeur dont nous aurons à répondre devant Dieu.

Source: Alain Toulza dans un article paru en janvier 2014 dans le n° 50 de la revue Civitas

 

Profanations des lieux de culte chrétiens

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Comme l’a signalé Médias Presse Info, le président de Civitas, Alain Escada, était opposé au journaliste Robert Namias vendredi dernier lors du “grand face à face” diffusé en direct sur les antennes d’Europe 1 et consacré notamment à l’antichristianisme en France, réalité niée par Robert Namias.  http://dai.ly/x1ran6b

A cette occasion, Alain Escada avait rappelé que la très grande majorité des profanations commises en France le sont contre des lieux de culte et des cimetières chrétiens. Malgré toute l’insistance du président de Civitas à ce sujet, Robert Namias a martelé que cette affirmation était fausse et que ce sont les cimetières et les lieux de culte juifs qui seraient les plus profanés en France.

Alors qu’en est-il ? Qui avait raison ?

Contre le communautarisme : l'identité plutôt que la laïcité

Posted in L'Europe chrétienne / Quelle Europe voulons-nous ?

C'est l'idée développée par Charles Beigbeder dans une tribune publiée sur Valeurs actuelles :

"Les revendications communautaires n'ont jamais été aussi élevées et concernent désormais tous les domaines de la vie sociale [...] Face à de telles demandes dont la liste ne cesse de s'allonger, les pouvoirs publics répondent en invoquant la laïcité, qui place chaque religion sur un même pied d'égalité au nom de la neutralité de l'Etat. Or, cette vision arithmétique de la laïcité ne prend pas en compte la défense de notre identité. [...]

Qu'il faille accorder la liberté religieuse à tous les cultes n'est pas ici en cause. C'est un impératif moral autant qu'une obligation juridique. Mais la question déborde le champ cultuel pour s'étendre au domaine culturel. En effet, le Christianisme – tout comme l'Islam – n'est pas qu'une religion ; c'est aussi une culture qui façonne nos mentalités, modèle notre art de vivre, oriente notre représentation du monde, influence notre conception du travail, rythme le déroulement du temps (calendrier grégorien, repos dominical), marque le patrimoine des villes et des campagnes, influence notre vision de la femme, notre définition de la politique, notre conception de la liberté, notre rapport entre le profane et le sacré, les choix de nos prénoms, etc... C'est toute une civilisation que véhicule le Christianisme, quel que soit la foi personnelle de ceux qui en vivent.

Dans ce domaine, plus de neutralité possible. On ne peut être neutre par rapport à une civilisation. La question qui se pose, se résout finalement à celle-ci : voulons-nous garder notre modèle de civilisation hérité du Christianisme, ou sommes-nous prêts, au nom d'une laïcité mal comprise, plaçant toutes les religions sur un même pied d'égalité, à accepter que notre civilisation soit mise en concurrence avec d'autres, dans un relativisme qui considère comme équivalent chaque modèle culturel ? Voulons-nous d'un marché des civilisations où chacun choisirait son jour férié, sa langue, ses habitudes alimentaires et vestimentaires, son calendrier, son système juridique, etc... en fonction de sa religion ? Ce jour-là, le communautarisme aurait fini par avoir raison de la France !

Notre civilisation n'est pas à vendre sur l'autel de la laïcité. Car si l'on applique une conception intégrale (intégriste ?) de la laïcité, que subsiste-t-il de notre héritage ? [...] Certaines mairies rencontrent depuis plusieurs années des difficultés à faire accepter une crèche de Noël sur le territoire de leur commune, au nom de la laïcité. [...] Si l'Etat est laïc, la France est chrétienne, disait le général de Gaulle. Et la neutralité religieuse ne devrait jamais conduire à l'effacement de notre civilisation au profit du multiculturalisme. Non seulement, notre civilisation a des droits historiques sur notre nation, non seulement, elle promeut des valeurs universelles auxquelles nous sommes attachés, mais par-dessus tout, nous la chérissons parce que c'est la nôtre et qu'il en va de notre existence. Donc, si nous voulons lutter contre le communautarisme, invoquons notre identité et non la laïcité, selon l'antique adage : « A Rome, fais comme les Romains ! »."

Plus d'articles...