"Je vous le dis, si eux se taisent, les pierres crieront..." Lc 19,38-40

Posted in La famille / La famille, cellule de base de la société

La beauté de la famille, quand elle est vécue dans toutes ses dimensions, se manifeste dans les actes les plus simples de la vie...
Son imagination est sans limites...
Elle fait rayonner la création...
Elle transcende toute les autres réalités visibles...
Elle nous ouvre et donne un sens à l'existence...
Elle nous rappelle notre fragilité...
Elle est notre force...
 
Quant elle est chrétienne;
 
Elle est le roc, - pourtant fragile, soumise à toutes les précarités -, sans la quelle Pierre n'aurait rien eu à paître...
 
Nous devons protéger la famille, pour qu'elle participe a construire l'Eglise, la Famille de Dieu.
 
Dans votre famille, Eglise Domestique, chers papas, devenez des prêtres...

Fêter Sainte Jeanne d'Arc le 11 mai 2014

Posted in Les Actualités / Institut Civitas

La résistance n’est pas que réaction ! Le 11 mai, tous à Paris !

Dénoncer, combattre puis renverser un système tyrannique qui impose des lois iniques ; ce sont bien autant d'étapes nécessaires. Mais il faut aussi être en mesure de présenter une société alternative et offrir des modèles positifs de chefs, des références historiques à commémorer, des héros à vénérer, des saints à prier.

Saint Louis et Sainte Jeanne d'Arc sont tout cela à la fois. Ils incarnent la force juste et vertueuse mise au service de Dieu et de la patrie française.

Voilà pourquoi Civitas appelle toutes les forces de la résistance nationale à participer le 11 mai prochain au défilé en hommage à Sainte Jeanne d'Arc et Saint Louis.

Venez nombreux honorer avec panache ces grandes figures de la vraie France aux antipodes de la république maçonnique et décadente, vassale d'un mondialisme destructeur.

Alain Escada, président de Civitas

11 mai - Paris, Place St Augustin, 14h30 : Défilé en l'honneur de Ste Jeanne d'Arc avec dédicace à St Louis 16h-16h30 : arrivée place des Pyramides. Drapeaux nationaux, drapeaux locaux et drapeaux frappés du blason de Sainte Jeanne d'Arc seront à l'honneur.

L’enjeu est de donner à la France un épiscopat qui n’ait plus peur

Posted in Les Actualités / ACVO

Dans le journal l’Action Française 2000, Carl Emoy-Ruissey parle justement de nos évêques :

« Les évêques exaspèrent beaucoup de fidèles. Ils ont, dit-on, des « courages de filles », pour reprendre le mot de la religieuse Jacqueline de Sainte- Euphémie, soeur de Blaise Pascal. Pourtant, il n’en fut pas toujours ainsi. Proches de nous, les archevêques de Paris Denys Affre (tué en 1848) et Georges Darboy (exécuté en 1871), ne manquèrent pas de courage sur les barricades ou dans la sinistre prison de la Roquette.

Et pourtant, les Français qui ont refusé les pièces blasphématoires, ceux qui ont marché pour refuser la loi Taubira, ceux qui défilent chaque année pour réclamer des lois pour la vie, sont bien en peine de trouver le secours et le soutien solide de leurs évêques. Pourquoi, lorsqu’on nous impose des lois contraires à la morale, nos évêques ont-ils si peur de lancer, comme Pie VII au général Radet qui lui demandait de renoncer aux États pontificaux : « non possiamo, non dobbiamo, non vogliamo » (« nous ne le pouvons pas, nous ne le devons pas, nous ne le voulons pas ») ?

Les Précurseurs, sentinelles de Dieu auprès des évêques

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Voici un communiqué de Béatrice Bourges, ancienne porte-parole de la manif Pour Tous, porte-parole du Printemps Français et du Jour de Colère, une de ces fortes femmes dont notre monde a besoin quand nos évêques ont un courage de fillette. Voilà une femme que nos évêques feraient mieux d’inviter à leurs sessions de formation, plutôt que d’aller chercher des personnalités comme Mme Brugère, hostile à toute la doctrine de l’Eglise :

« Pour que les Chrétiens soient acteurs, à visage découvert, du combat de civilisation qui se joue.

« Il faut sortir de nous-mêmes, de nos manières routinières de vivre la foi qui ferment l’horizon de l’action créative de Dieu ; de sortir de nous-mêmes sans se lasser (…); de sortir vers la périphérie (….) » Pape François, 27 mars 2013

« Celui qui fait entrer le Christ ne perd rien, rien, absolument rien, de ce qui rend la vie libre, belle et grande. » Benoit XVI, 24 avril 2005

« N’ayez pas peur, n’ayez pas peur d’aller à contre-courant (…), malgré les incompréhensions, l’impopularité, la mise à l’écart. » Jean Paul II, 28 mai 1996

Désireux de répondre aux appels des papes Jean-Paul II, Benoit XVI et François, les Précurseurs veulent être des chrétiens heureux d’affirmer leur foi pour annoncer avec fierté un monde nouveau.

Les Précurseurs vont adresser une supplique à leurs évêques pour leur demander d’être pour les chrétiens les pasteurs dont ils ont besoin pour défendre la dignité de l’homme si menacée en ce XXIe siècle. Ils seront devant les évêchés ou devant les cathédrales, sièges des évêques.

Ils seront des Sentinelles de Dieu, debout, visibles, ancrés dans l’Espérance. Ils se tiendront ainsi pour solliciter l’attention de leur pasteur et montrer leur désir d’être le sel de la terre dont ce monde a tant besoin.

Les Précurseurs iront aussi veiller au cœur des cités, pour être témoins de la Lumière auprès de ceux qui ne connaissent pas encore le Christ.

La première veillée aura lieu dans une cité de la banlieue parisienne le 21 mars prochain. »

Poutine, chef d'Etat chrétien !

Posted in Associations amies / Union des Nations de l'Europe Chrétienne

DISCOURS CHRETIEN DE VLADIMIR POUTINE (ru, 14 mars 2014) - Vladimir Poutine, président de la Russie, a prononcé le 19 septembre 2013 un discours devant le Forum de Valdaï en Russie, un évènement qui rassemble régulièrement des autorités du monde entier sur les grands thèmes de société :

http://www.youtube.com/watch?v=9OgggroFoSw&feature=player_embedded .

 

Voici notre transcription du texte de cette mémorable vidéo (extraits du discours de Poutine):

 

 « … Un autre défi important pour l’identité de la Russie est lié aux évènements qui ont lieu dans le monde. Cela concerne les politiques étrangères et les valeurs morales.

Nous pouvons voir comment beaucoup de pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, dont les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils sont en train de renier les principes moraux et leur identité traditionnelle : nationale, culturelle, religieuse et même sexuelle. Ils mettent en place des politiques qui mettent à égalité des familles nombreuses avec des familles homoparentales, la foi en dieu est égale à la foi en Satan.

Cet excès de politiquement correct a conduit à ce que des personnes parlent sérieusement d’enregistrer des partis politiques dont l’objectif est de promouvoir la pédophilie.

Dans beaucoup de pays européens les gens sont embarrassés de parler de leur religion. Les jours de fête sont abolis ou appelés différemment : leur essence est cachée, tout comme leur fondement moral.  Et les gens essaient agressivement d’exporter ce modèle à travers le monde.

Je suis convaincu que cela ouvre un chemin direct à la dégradation et au primitivisme, aboutissant à une profonde crise démographique et morale. Quoi d’autre que la perte de la capacité à se reproduire pourrait être le meilleur témoignage de cette crise morale ?Aujourd’hui presque toutes les nations développées ne sont plus capables de se reproduire par elles-mêmes, même avec l’aide des flux migratoires.

Sans les valeurs présentes dans la Chrétienté et dans les autres religions du monde, sans les standards moraux qui se sont formés durant des millénaires, les gens perdront inévitablement leur dignité humaine.

Nous considérons cela naturel et juste de défendre ces valeurs. On doit respecter le droit de chaque minorité à être différente, mais les droits de la majorité ne doivent pas être remis en question.

Dans le même temps nous voyons des tentatives pour lancer le modèle standardisé d’un monde unipolaire et pour brouiller les institutions de loi internationale et de souveraineté nationale. Un tel monde unipolaire, standardisé, n’a pas besoin d’Etats souverains, il a besoin de vassaux.

Historiquement cela représente un rejet de sa propre identité et de la diversité mondiale donnée par Dieu.

La Russie est d’accord avec ceux qui croient que les décisions clefs devraient être prises collectivement, plutôt que dans l’ombre pour servir les intérêts de certains pays ou groupes de pays. »

 

Fin de citation du discours de Vladimir Poutine.

Catholiques en campagne (électorale)

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Estimant qu'il est de la responsabilité des laïcs catholiques de s'impliquer en tant que catholiques dans le choix de ses dirigeants, l'Association de catholiques du Val d'Oise s'implique dans la campagne des élections municipales et surtout des très importantes élections européennes en rappelant quelques éléments prudentiels ou de doctrine :

- On se rappellera les "points non négociables" dans la vie politique définis par SS Benoît XVI

    • - la protection de la vie à toutes ses étapes, du premier moment de sa conception jusqu'à sa mort naturelle;
      - la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille - comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage - et sa défense contre des tentatives de la rendre juridiquement équivalente à des formes d'union radicalement différentes qui, en réalité, lui portent préjudice et contribuent à sa déstabilisation, en obscurcissant son caractère spécifique et son rôle social irremplaçable;
      - la protection du droit des parents d'éduquer leurs enfants.

- On ne peut pas être catholique et socialiste (cliquer ICI)

- On ne peut pas être catholique et franc-maçon (cliquer ICI)

- On privilégiera les candidats qui pratiquent les vertus, telles que définies dans les catéchismes de l'Eglise catholique: la foi, l'espérance, la charité, la prudence, la justice, la force, la tempérance. (cf.ci-dessous). 

*************************************

Les points non négociables

On les trouve clairement résumés par Benoît XVI dans un discours du 30 mars 2006 :

"En ce qui concerne l'Église catholique, l'objet principal de ses interventions dans le débat public porte sur la protection et la promotion de la dignité de la personne et elle accorde donc volontairement une attention particulière à certains principes qui ne sont pas négociables. Parmi ceux-ci, les principes suivants apparaissent aujourd'hui de manière claire:

  • - la protection de la vie à toutes ses étapes, du premier moment de sa conception jusqu'à sa mort naturelle;
  • - la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille - comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage - et sa défense contre des tentatives de la rendre juridiquement équivalente à des formes d'union radicalement différentes qui, en réalité, lui portent préjudice et contribuent à sa déstabilisation, en obscurcissant son caractère spécifique et son rôle social irremplaçable;
  • - la protection du droit des parents d'éduquer leurs enfants.

Ces principes ne sont pas des vérités de foi, même si ils reçoivent un éclairage et une confirmation supplémentaire de la foi; ils sont inscrits dans la nature humaine elle-même et ils sont donc communs à toute l'humanité". 

Le Pape les rappelle dans l'exhortation apostolique Sacramentum Caritatis (22 février 2007) au paragraphe 83 :

"cela vaut pour tous les baptisés, mais s'impose avec une exigence particulière pour ceux qui, par la position sociale ou politique qu'ils occupent, doivent prendre des décisions concernant les valeurs fondamentales, comme le respect et la défense de la vie humaine, de sa conception à sa fin naturelle, comme la famille fondée sur le mariage entre homme et femme, la liberté d'éducation des enfants et la promotion du bien commun sous toutes ses formes. Ces valeurs ne sont pas négociables. Par conséquent, les hommes politiques et les législateurs catholiques, conscients de leur grave responsabilité sociale, doivent se sentir particulièrement interpellés par leur conscience, justement formée, pour présenter et soutenir des lois inspirées par les valeurs fondées sur la nature humaine. Cela a, entre autres, un lien objectif avec l'Eucharistie (cf. 1 Co 11, 27-29). Les Évêques sont tenus de rappeler constamment ces valeurs; cela fait partie de leur responsabilité à l'égard du troupeau qui leur est confié."

Citons encore la "Note doctrinale sur l’engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique" publiée sous l'autorité du Cardinal Ratzinger (24 novembre 2002)

"La vie démocratique a besoin de fondements vrais et solides, c’est-à-dire de principes éthiques que leur nature et leur rôle de fondement de la vie sociale rendent non négociables." 

 

Les vertus

"Tout ce qui est vrai, tout ce qui est digne, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui a bon renom, s’il est quelque vertu et s’il est quelque chose de louable, que ce soit pour vous ce qui compte " (Ph 4, 8).

La vertu est une disposition habituelle et ferme à faire le bien. Elle permet à la personne, non seulement d’accomplir des actes bons, mais de donner le meilleur d’elle-même. De toutes ses forces sensibles et spirituelles, la personne vertueuse tend vers le bien ; elle le poursuit et le choisit en des actions concrètes.

 

Les nouveaux cahiers de doléances

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

 Etrange questionnaire sur la famille auquel chacun peut répondre librement ce qu'il veut, ce qu'il sent, éventuellement ce qu'il croit... sur l'indissolubilité du mariage, la contraception, l'homosexualité... Les réponses à ce questionnaire sont censées aider les cardinaux à mieux comprendre « les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l'évangélisation », lors du Synode qui doit se tenir en octobre prochain.

Depuis quelques semaines, ces réponses sont diffusées dans la presse et sur Internet par certaines conférences épiscopales qui veulent montrer à tout le monde, mais surtout à Rome, le décalage qui existe entre la doctrine catholique et la pratique des catholiques. Déjà on suggère que pour réduire ce décalage, il suffirait de réduire les exigences morales...

Si l'on continue ainsi, les réponses à ce sondage mondial seront bientôt présentées comme les cahiers de doléances des laïcs remis à leurs représentants, les cardinaux, en vue du Synode conçu comme les Etats généraux de « la famille dans le contexte de l'évangélisation ». Alors on pourra redire, comme le cardinal Suenens à propos de Vatican II : « C'est 1789 dans l'Eglise ! »

Abbé A.L.

Le pape François ne veut plus d’une Eglise à la mode

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Voici une nouvelle qui devrait nous réjouir : le pape François ne veut plus d’une Eglise à la mode, il veut aller au fond des choses. Enfin le successeur de Pierre prend le taureau par les cornes !

L’évènement est relaté par Mgr Jan Graubner, en visite ad limina à Rome le 14 janvier 2014 avec les évêques tchèques :

«Lorsqu’il a été question de ceux qui sont contents de l’ancienne liturgie et qui reviennent vers elle, il était clair que le pape parle avec grand amour, avec attention et affection envers chacun, pour ne blesser personne. Malgré cela, il s’est exprimé de manière assez forte, quand il a dit qu’il comprend chez l’ancienne génération qu’elle retourne vers ce qu’elle a vécu, mais qu’il ne peut pas comprendre la jeune génération qui se tourne vers elle. «Quand je me pose la question plus concrètement – a ajouté le pape – je conclus que c’est une sorte de mode. Et puisque c’est une mode, c’est une chose qui passera, à laquelle il ne faut pas tellement faire attention. Mais il faut garder de la patience et de la bienveillance envers ceux qui sont tombés dans cette mode. Cependant je pense qu’il faut aller au fond des choses, parce que tant que nous n’irons pas au fond, aucune forme liturgique ne nous sauvera, ni l’une, ni l’autre

Il est plaisant de constater que ce que les progressistes ont voulu détruire pour être « à la mode » en s’ouvrant sur le monde, est perçu comme étant à la mode ! La logique progressiste va se détruire elle-même : si le Novus Ordo ne plait pas, c’est qu’il n’est plus à la mode – l’a-t-il seulement été un jour ? -, alors remplaçons le vite par ce qui plait : le Vetus Ordo ! Mais là le conciliaire « à la mode » redevient tout à coup un homme de principe : « Ne cédons pas à la mode ! ».

Le pape jésuite semble se prendre les pieds dans le tapis de la réalité ecclésiale : lui qui est le premier pape fruit intégral de la réforme conciliaire, il ne peut de sa place que constater les ruines accumulées par 50 ans de réformes conciliaires dont la garde est assurée par les cheveux blanchis des soixante-huitards dépassés, et observer que les jeunes générations veulent retrouver toute une Tradition dont ils ont été spoliés et que l’on a calomniée.

Il reste un petit effort au pape François pour proposer le vrai remède dont a besoin l’Eglise : jeter par-dessus bord tout ce qu’on a voulu faire par mode sous couvert d’une fausse adaptation : le concile Vatican II et toutes les réformes mortifères qui en sont issues.

Revenons au fond des choses comme le préconise le pape François : la Tradition n’est pas une mode, c’est un trésor qui perdure et dont la pérennité échappe à toutes les logiques humaines ; c’est l’arche de la nouvelle alliance.

Très Saint Père, la Tradition n’est pas une mode, c’est le roc de l’Eglise.

Austremoine

Les écoles dites catholiques n'ont plus grand chose de catholique.

Posted in L'école catholique / Choisir une école

Dans de nombreuses écoles catholiques sous-contrat avec l'Etat il y a désormais des musulmans. Mgr Di Falco, évêque de Gap, estime dans une vidéo publiée sur Internet qu'il ne doit pas y avoir de filtrage, c'est-à-dire de « discrimination », à l'entrée des écoles catholiques. Ce serait contraire avec le nouveau statut de l'enseignement catholique. Non seulement elles doivent accueillir tout le monde, mais en plus, elle ne doivent pas privilégier l'accueil des catholiques. Et Mgr Di Falco se félicite que dans certaines écoles catholiques de Marseille il y ait 60% de musulmans.

Que l'école catholique n'accueille pas uniquement des catholiques, rien de plus normal. Mais qu'entre un enfant issu d'une famille catholique et un enfant issu d'une famille musulmane elle n'établisse pas une préférence en faveur de l'élève catholique, c'est assez ahurissant. Car l'instruction à l'école n'est que le prolongement de l'éducation qui se trouve à la maison. Aussi, ne pas faire de distinction entre un élève catholique et un qui serait païen ou croyant d'une autre religion, c'est entrer en contradiction avec ce lien entre l'instruction scolaire et l'éducation parentale. Cela signifie surtout que les écoles dites catholiques n'ont plus grand chose de catholique.

Seul le hors-contrat catholique offre maintenant les garanties que les familles catholiques sont en droit d'espérer (Encyclique "Divini Illius Magistri" sur l'école catholique).

Mgr Brouwet appelle au jeûne pour la France

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes:

« Face à la crise profonde que nous traversons, face à la remise en cause de la famille et face aux atteintes à la vie humaine ; devant les projets de loi qui visent à bouleverser notre société et notre civilisation, il y a beaucoup à faire. Sur le plan de la réflexion et du dialogue d'abord. Sur le plan de l'éducation. A travers des œuvres sociales et par l'engagement politique.

Nos évêques attendent-ils ... Godot ?

Posted in La famille / La famille, cellule de base de la société

Mais qu'est-ce que nos évêques attendent ? Nos évêques approuvent-ils les lois concoctées dans les loges maçonniques ? Désirent-ils favoriser ou simplement consentir aux changements de civilisation impulsés par le Gouvernement socialiste ? Nous avons connu la même attitude de l'Episcopat au moment des manifestations pour la défense de l'école libre.

Faut-il leur rappeler qu'un catholique ne peut être ni socialiste, ni franc-maçon ?

Si le cardinal Barbarin a annoncé sa participation à La Manif Pour Tous à Lyon, aucune participation d'évêque n'est annoncée pour Paris. Serait-ce parce que Mgr Vingt-Trois a eu la faiblesse d'accepter la légion d'honneur de la part d'un régime athée et christianophobe ? Quant à Mgr Lalanne, son agenda indique qu'il va inaugurer une salle et célébrer les Vêpres ! Est-ce plus important que défendre la famille contre ceux qui l'attaquent ?

Quel silence assourdissant ! Quelle responsabilité !

Mais le pape dit aujourd'hui:  "J'adresse mon salut et mes encouragements aux associations, aux mouvements et aux centres culturels engagés dans la défense et la promotion de la vie." En novembre 2013, il disait aux autorités italiennes: «Au centre des espérances et difficultés sociales, il y a la famille. L'Eglise continue de promouvoir l'engagement de tous, particuliers et institutions, pour le soutien de la famille, qui est le premier lieu (...) dans lequel s'apprennent les valeurs et les exemples qui les rendent crédibles». «La famille a besoin de la stabilité et de la reconnaissance des liens réciproques (...) Tandis qu'elle met à disposition ses énergies, elle demande à être appréciée, valorisée et protégée», a ajouté le souverain pontife.

 

Le pape et le président

Posted in L'Europe chrétienne / Racines chrétiennes de l'Europe

Manuel Valls a appelé la gauche, mercredi 22 janvier, à combattre avec « la même vigueur » les intégristes catholiques et les revendications religieuses dans les banlieues.

Qu'est-ce qu'un "intégriste catholique" selon M. Valls ? Quelqu'un de très vilain, et sur le fond ceux qui sont intervenus contre le mariage homo et contre la suppression de la notion de détresse dans la définition de l'avortement.

A ce compte, les "intégristes catholiques" sont très nombreux en France, y compris le plus grand nombre qui ignorent eux-même totalement qu'ils sont selon Valls et catholiques et intégristes.

En particulier, la masse des catholiques "Paul VI" va découvrir qu'elle est elle-même "intégriste catholique".

Le pape François lui-même n'est pas cité par Valls, mais le discours du pape anti mariage homo et contre l'IVG le font rentrer pleinement dans la case "intégriste catholique".

A quelques jours de la visite de François Hollande, le pape rappelle la doctrine catholique sur le respect de la vie

Posted in Les Actualités / Eglise catholique

Le pape François a apporté son soutien à la "marche pour la vie" organisée ce week-end par des organisations de catholiques français contre la politique de leur gouvernement en matière d'avortement et de fin de vie, a rapporté Radio Vatican.

Dans un message aux organisateurs, publié par la radio du Saint-Siège, le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, écrit que "le pape François est informé de cette initiative en faveur du respect de la vie humaine". "Il salue les participants à cette marche et les invite à maintenir vive leur attention pour ce sujet si important".

Une pétition circule pour "alerter" le pape sur la politique française hostile aux positions fondamentales des chrétiens sur les questions de la vie et de la famille. Lors de son message lundi au corps diplomatique, le pape François avait exprimé "l'horreur" que suscite en lui l'avortement et appelé les gouvernements à défendre la famille.

Lettre ouverte au Pape: http://www.citizengo.org/fr/2663-visite-f-hollande-au-vatican-lettre-ouverte-au-pape?tc=gm&tcid=992732

Civitas le 26 janvier

Posted in Associations amies / Institut Civitas

26 janvier, Jour de Colère - Rejoignez les Catholiques en Colère à 14h à la Bastille. 
Civitas a appelé à participer au Jour de Colère et à se regrouper avec les associations amies derrière la banderole "Catholiques en Colère".
Diffusez-cette vidéo à tous vos amis et propagez-la sur vos sites, blogs et réseaux sociaux.

26 janvier, jour de Colère

Posted in Catholiques dans la Cité / Questions sociétales

Le 26 janvier, Jour de Colère, l'Association de Catholiques du Val d'Oise y sera avec l'Association Catholique des Infirmières et Médecins, avec CIVITAS

  

Lu sur Médias-Presse.Info 

Entretien exclusif avec le Docteur Jean-Pierre Dickès, président de l’Association Catholique des Infirmières et Médecins (Acim), directeur d’émission à Radio Courtoisie et… fidèle rédacteur chez Médias-Presse.Info.