L'Institut Universitaire Saint Pie X

Posted in Formations / Institut Universitaire St Pie X

L’Institut Universitaire Saint-Pie X a ouvert ses portes à la rentrée académique de l’année 1980, en présence de Mgr Lefebvre.

L’Institut forme les étudiants titulaires du baccalauréat dans les filières suivantes :

  • - PHILOSOPHIE ;
  • - LETTRES CLASSIQUES ;
  • - HISTOIRE.

Il permet l’acquisition des diplômes d’Etat (licence et maîtrise) et propose une FORMATION des MAITRES intégrée au cursus universitaire. Depuis le 25 septembre 2001, un arrêté du Rectorat de Paris reconnaît à l’Institut son autonomie pédagogique et la spécificité de son enseignement.

Adresse :  21 rue du Cherche Midi
75006 PARIS
Plan d'accès
Téléphone :  01 42 22 00 26
Fax :  01 42 84 31 94
E-mail : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet :  http://www.iuspx.fr/
Accès :  Saint-Sulpice / Sèvres-Babylone
Direction :  Monsieur l'abbé François-Marie Chautard, Directeur
Effectifs :  100
Création :  Etablissement créé en 1980
Statut :  Privé - Convention avec l'Université Paris IV Sorbonne

Enseignement classique et/ou en alternance

Préparation aux examens et concours d'entrée

• des carrières éducatives et sociales
- des IUFM 

Formation(s) de l'établissement

• Philosophie, Histoire, Lettres classiques. Licence, Maîtrise. Admission : baccalauréat (ou équivalence pour les étudiants étrangers) 
• Préparation Sciences Po 

Les formations Civitas

Posted in Formations / Formations et Stages Civitas

Qu'est-ce qu'un cercle au sens de Civitas ?

Notre but est la reconquête des Institutions, but éminemment politique. Si celui-ci n'est pas accessible à court terme, nous devons en revanche y concourir par la réalisation de conquêtes locales, même partielles, si humbles soient-elles, qui participent à la rechristianisation de notre société 1.

Dans nos communes, nos associations, nos entreprises, voire dans les rouages politiques de notre pays, notre rôle doit être d'une part de faire entendre la voix des catholiques, d’autre part de susciter, créer et développer des « espaces de Chrétienté ». C'est le sens de l'action de Civitas, c'est dans ce but que les cercles ont été créés.

Cette ambition militante nécessite de forger des intelligences à l’aune de la Doctrine Sociale de l'Eglise, qui savent dans l'action garder cet indispensable sens de la distinction entre l'universel et le particulier, entre la doctrine et son application, entre la perfection de l'idéal et les contraintes du concret.

La méthode de formation proposée s'attache donc d'une part à donner aux militants un socle solide de principes catholiques d'organisation sociale et politique ; d'autre part à aiguiser leur jugement et leur sens de l'application par l'analyse critique de notre société et de l'actualité.

Dans cet esprit, un cercle se définit comme la réunion périodique d’un petit groupe de laïcs qui se fixent et réalisent ensemble des actions politiques et sociales de reconquête, et qui se forment dans ce but à travers l’étude d’un ouvrage recommandé et la pratique d’exercices concrets.

 

L'action

Un cercle est donc avant tout un groupe de catholiques militants, convaincus de la nécessité de faire rayonner le catholicisme dans la société, et bien décidés à agir dans ce sens 2. Le retour des catholiques en politique est une nécessité que l'Institut Civitas entend promouvoir principalement à travers l'action en cercle.

L'esprit qui anime les membres des cercles dans l'action est imprégné d'espérance, de motivation et d'un militantisme affirmé. Il faut démythifier l'action : elle est naturelle et à la portée de tous, pour peu que chaque objectif soit clairement défini, précis, modeste. Par ailleurs, il faut dans l'action apprendre à parler à nos contemporains, et ne pas négliger la sensibilité, les émotions, la poésie. Il s'agit non seulement de convaincre, mais encore de persuader. Enfin, ne négligeons pas de communiquer sur nos succès, si humbles soit-ils : l'esprit militant s'entretient et se répand par ce biais.

Concrètement, les actions d'un cercle se situent à deux niveaux :

  • Les actions nationales, coordonnées au niveau de l'équipe nationale, dans lesquelles l'ensemble des membres de Civitas et l'ensemble des cercles s'impliquent. Concernant souvent des grands sujets de société, elles ont pour but de faire entendre la voix des catholiques dans ces débats, les cercles s'en faisant alors le relais et l'écho local.

  • Les actions locales, menées par le cercle à son initiative, qui ont pour objectif d'influencer le tissu associatif et politique local. Organiser des conférences publiques, créer une association, promouvoir la manifestation publique d’une fête catholique, agir pour le respect des valeurs chrétiennes, apporter la contradiction à nos adversaires : voila quelques exemples piochés dans l'expérience des cercles.

Il n’existe pas de méthode unique pour mener une action, tant les paramètres qui conditionnent son succès sont nombreux et variables selon le sujet abordé, les circonstances locales, les délais disponibles, l’effectif mobilisé, etc.

Cependant quelques recommandations peuvent être faites, tirées de l’expérience des actions conduites par les cercles.

  • choisir un sujet mobilisateur. L’action est conduite par un groupe, le cercle, et non un seul individu qui pourrait se décourager rapidement. Il faut donc choisir un sujet qui motive l’ensemble du cercle, ce qui suppose qu’on en débatte au cours d’une réunion et que le choix de l’action résulte d’un certain consensus,

  • préparer la démarche. Il ne faut pas se lancer dans l’action sans avoir réfléchi au préalable sur la manière d’engager sa campagne, car chaque action est unique en son genre et pour être efficace elle doit être adaptée aux circonstances et s’appuyer une bonne connaissance de l’environnement (facteurs favorables et défavorables à l’action retenue),

  • prendre une cible concrète. L’expérience prouve que la mobilisation est d’autant plus forte que la cible est concrète. Par exemple, s’il est souvent difficile de mobiliser du monde sur l’avortement en général, en revanche il est plus facile d’entraîner ces mêmes personnes à protester devant tel ou tel centre de planning familial, tel avortoir de sa ville, de son quartier,

  • choisir un objectif réalisable. Là encore il est plus motivant de proposer une action qui a des chances d’aboutir, par exemple : faire retirer de la devanture du hall de la gare des magazines pornographiques, plutôt que de partir en croisade contre la pornographie en général,

  • utiliser la loi et les institutions. Peu de gens connaissent les possibilités offertes par la loi et ses représentants, ce qui est très dommageable car, même après de si nombreuses décennies de capitulation, il existe encore dans l’arsenal législatif des dispositions qui peuvent être utilement employées contre nos adversaires. Qui par exemple connaît les pouvoirs du maire pour lutter contre la pornographie ? Et pourtant il en a, et qui sont efficaces…

  • associer un large public. Nous sommes à la pointe du combat, mais nous ne sommes pas les seuls. A l’expérience, nous constatons que nous sommes souvent rejoints par des personnes de bonne volonté qui, isolées, ne savaient comment protester, mais qui sont très contentes de se joindre à note démarche. Et ce qui est vrai de personnes isolées, l’est aussi d’associations locales.

  • agir par le biais d’une association. Il est presque toujours plus avantageux de mener son combat au nom d’une association qu’à titre individuel. Les hommes politiques, les représentants des collectivités territoriales, les responsables associatifs que nous rencontrons dans nos actions, que ce soit pour les appuyer ou pour les combattre sont toujours sensibles au nombre de personnes que nous sommes censés représenter, rien de mieux qu’une association ou un collectif pour donner une impression de nombre et de force.

Pour conclure, tout ce qui a été dit doit être assorti d'une grande souplesse : « l'art du possible ». Adaptons-nous aux circonstances et ayons beaucoup de réalisme, c'est la clé de l'efficacité. Et même si celle-ci ne doit pas être recherchée pour elle-même, car Dieu nous demande d'agir et non de réussir nécessairement, les petites victoires sont autant d'avancées vers le grand but, le Règne social du Christ. Nous devons être les instruments de sa restauration.

 

La formation

Elle se déclinera, comme pré-requis et moyen pour l'action, en formation doctrinale et formation pratique.

La formation doctrinale d'abord, dont le but est de « penser juste ». Si nous avons en général une connaissance approfondie des vérités de foi et des dogmes nécessaires au salut, la Doctrine Sociale de l'Eglise est a contrario un domaine qui est souvent beaucoup plus flou.

Mais qu'est-ce que la Doctrine sociale de l'Eglise ? Elle se définit par l'ensemble des principes qui doivent régir les sociétés temporelles pour être conforme à l'Ordre divin. Une juste notion de l'Etat, ses rapports avec l'Eglise, la liberté, la propriété, le principe de subsidiarité, voilà des sujets fondateurs d'une société politique.

On trouve cette doctrine dans l'enseignement des papes et des docteurs de l'Eglise, notamment dans les nombreuses encycliques sociales des deux derniers siècles. Le travail doctrinal en cercle se fera donc par l'étude soit de ces textes fondateurs, soit d'ouvrages explicitant et illustrant cette doctrine.

L'Institut Civitas propose une liste d'ouvrages recommandés à cet effet. Chaque cercle pourra choisir l'ouvrage ou le cursus le plus adapté au goût et au niveau de ses membres.

La formation pratique a pour but d'apprendre à sentir et à réagir « catholique », d'acquérir un jugement sûr à propos de notre époque. Les multiples occasions de la vie courante : lecture de la presse, discussions, événement politiques ou locaux montrent la nécessité d'aiguiser son jugement.

Il faut en effet se préserver d'abord soi-même des sophismes de notre époque. On peut et on doit ensuite ouvrir les yeux de nos contemporains dans la mesure de leur bonne foi sur les dérives intellectuelles et les politiques pernicieuses actuelles. Enfin, il nous faut appliquer les bons principes pour élaborer des solutions catholiques aux problèmes concrets.

Au sein du cercle, cet apprentissage pourra se faire par diverses voies :

  • Analyses et commentaires réguliers d'articles de presse (bons ou mauvais) afin d'y détecter une erreur de raisonnement, un principe fallacieux, une information fausse subrepticement cachée, ou au contraire un point de vue intéressant en rapport avec les principes de la Doctrine sociale.

  • Commentaires et discussions autour de l'actualité, afin de susciter chez les membres du cercle des réflexes de saine critique et surtout une réflexion sur ce que pourrait être un choix catholique sur le sujet en discussion.

  • Etude d'un livre (dont on pourra placer l'étude entre celle de deux ouvrages doctrinaux) apportant un point de vue catholique sur l'actualité, l'histoire, la culture, etc.

La méthode proposée est simple : l'acquisition des connaissances doctrinales en cercle sera fondée sur l’étude individuelle d’une partie convenue d’un ouvrage, étude réalisée préalablement à la réunion et restituée par un ou plusieurs membres du cercle.

Le « maître », celui qui enseigne, est l’ouvrage. Celui-ci est assimilé d’abord par le travail préparatoire réalisé avant la réunion, puis par la restitution faite en groupe, au cours de laquelle les points obscurs ou méritant un développement, un commentaire, sont traités en commun.

Cette pédagogie est essentielle : l'expérience montre qu'un sujet n'est parfaitement maîtrisé, acquis, digéré que lorsqu'on s'est mis en position de savoir l'expliquer aux autres.

La formation pratique fait une large place aux lectures, aux expériences, aux recherches dans les médias des membres du cercle.

Néanmoins, trois supports sont proposés pour aider les cercles dans cette analyse critique qui peut parfois être difficile : les articles commentés envoyés régulièrement par l'Institut aux cercles, les commentaires d'actualité et les brèves diffusés sur son site Internet, les articles d'analyse politique de la revue.

 

Organisation pratique

Précisons tout de suite que toute personne de bonne volonté peut participer à un cercle de travail, point n’est besoin qu’elle soit acquise à l'ensemble des principes, pour peu qu’elle accepte d’agir loyalement pour le règne du Christ sur la société et d'étudier les ouvrages du cercle.

Il faut s'assurer d'une homogénéité minimale dans le niveau de culture générale des participants, gage de cohésion ; ainsi que d'une certaine affinité entre les personnes qui peut être professionnelle ou purement amicale. Enfin une vraie motivation devra être partagée par les membres qui banniront tout esprit mondain.

En pratique, le cercle se concrétisera par des réunions régulières, idéalement bi-mensuelles. Chaque réunion se partage en deux parties : dans la première sont discutées et organisées les actions à entreprendre, et réparties les tâches correspondantes, dans la seconde le cercle se livre à la restitution de l'étude de l'ouvrage, suivie d'exercices de formation pratique d'analyse comme décrit ci-dessus. Le nombre de participants ne dépasse pas dix personnes si possible, pour des réunions de deux heures environ placées de préférence en semaine.

Le rôle du responsable de cercle est important à plusieurs niveaux : en premier lieu, il fondera sa réelle motivation à l'action sur une vie intérieure solide, car il donne en quelque sorte vie à ce groupe qu'est le cercle. En lui communiquant l'impulsion nécessaire, il sera le catalyseur des idées et organisera les tâches. Enfin, il sera l'interface du cercle avec la structure nationale de l'Institut, car le cercle ne doit pas se sentir seul.

 

En conclusion

Vous connaissez maintenant le contenu d’un cercle de travail, vous savez à quoi s’engagent ceux qui y participent, vous avez une claire vision du combat que les laïcs doivent mener pour restaurer une France chrétienne ; alors mettez votre confiance en Dieu, armez-vous de courage et engagez-vous avec zèle au sein d’un cercle de CIVITAS.

En avant, et que Dieu vous garde !

Civitas 

1« Il faut guérir le mal là où il se trouve. Si le régime est mauvais, il faut le réformer, et s’il est irréformable, il faut voir à le remplacer par un meilleur. Si cela est immédiatement impossible, c’est une raison de plus de s’empresser de créer des conditions qui puissent rendre le changement possible. » R.P. Lachance o.p. in «L’humanisme politique de Saint Thomas d’Aquin, individu et état ».

2« ... Avant tout il est nécessaire que tous les catholiques dignes de ce nom … se servent des institutions politiques, autant qu’ils le pourront faire en conscience, au profit de la vérité et de la justice ; qu’ils travaillent à ce que la liberté ne dépasse pas la limite posée par la loi naturelle et divine ; qu’ils prennent à tâche de ramener toute constitution publique à cette forme chrétienne que Nous avons proposée pour modèle ». Léon XIII in Encyclique Immortale Dei, 1er novembre 1885.

Civitas Elus locaux

Posted in Formations / Civitas Elus locaux

Les collectivités locales – et tout spécialement les communes, surtout lorsqu’elles sont à taille humaine – offrent aux personnes de bonne volonté une occasion concrète d’œuvrer pour le bien commun.

C’est à cet échelon que les catholiques peuvent s’engager pour exercer leur influence bienfaisante dans la cité et accéder aux bases d’une future reconquête.

CIVITAS ELUS LOCAUX vous apporte une aide

Les collectivités locales – et tout spécialement les communes, surtout lorsqu’elles sont à taille humaine – offrent aux personnes de bonne volonté une occasion concrète d’œuvrer pour le bien commun.
C’est à cet échelon que les catholiques peuvent s’engager pour exercer leur influence bienfaisante dans la cité et accéder aux bases d’une future reconquête.
C’est dans ce but que

  • CIVITAS ELUS LOCAUX propose - au-delà et au-dessus des partis - d’apporter son appui : un réseau d’entraide et de compétences   au service des catholiques soucieux de reconquérir la cité par le biais des collectivités locales et régionales.
  • CIVITAS ELUS LOCAUX privilégie l’action du groupe plutôt que l’engagement de la personne isolée. Il propose une démarche qui tire sa force de l’efficacité du travail en équipe : celui d’un petit groupe soudé, le cercle, composé de personnes motivées par la formation et l’action en vue de la restauration d’une France chrétienne.
  • CIVITAS ELUS LOCAUX est une émanation de l’institut CIVITAS, centre de formation des laïcs pour une cité catholique, créé en 1999. Œuvre catholique par ses membres et ses références, cet institut accueille cependant volontiers dans ses rangs les personnes de bonne volonté qui reconnaissent dans la doctrine sociale de l’Eglise et dans l’ordre naturel les fondements de la société à rebâtir.

CIVITAS ELUS LOCAUX vous invite à vous former

Doctrine sociale de l’Eglise

L’enseignement dispensé est fondé avant tout sur la doctrine sociale de l’Eglise, c'est-à-dire l’enseignement des papes en matière d’organisation et de vie de la société selon son interprétation traditionnelle.
C’est sur cette doctrine qu’est fondée toute la formation intellectuelle qui doit permettre aux élus de raisonner sainement les problèmes de la cité et d’agir en vue du bien commun de leurs concitoyens.

Les catholiques sociaux

Une impressionnante lignée de penseurs et d’hommes d’action catholiques (Montalembert, Albert de Mun, La Tour du Pin, Le Play, etc) ont marqué tout le XIXème siècle et les débuts du XXème  dans le domaine social, ils sont à l’origine de très nombreuses lois et avancées sociales en faveur des populations les plus défavorisées.
L’étude de ces penseurs est une manière de leur rendre hommage, mais aussi de réfléchir de façon concrète sur des propositions d’organisation chrétienne de la société.

Problèmes d’actualité

L’analyse des grands sujets de société qui sont périodiquement abordés dans l’actualité, mais aussi les problèmes concrets  que peuvent rencontrer les élus font également partie de la formation proposée par CIVITAS ELUS LOCAUX. Cette analyse est menée à la lumière de la doctrine sociale de l’Eglise.

CIVITAS ELUS LOCAUX vous propose ses services

  • Présence à vos côtés d’élus ou d’anciens élus déjà formés à ces actions et qui seront dans vos régions vos conseillers directs,
  • Mise à votre disposition de documents et de dossiers sur tous les thèmes que vous serez amenés à aborder,
  • Aide immédiate, humaine et matérielle, pour la rédaction de vos projets, interventions, discours, tracts ou communiqués de presse,
  • Organisation de journées de formation avant vos campagnes et pendant votre mandat,
  • Conseillers en matière morale et juridique mis à votre disposition pour répondre à vos interrogations,
  • Publication d’articles sur l’action municipale et régionale dans la revue CIVITAS pour alimenter votre réflexion,
  • Visite régulière des responsables de CIVITAS ELUS LOCAUX, à votre demande pour vous aider à situer votre action dans un cadre plus large au plan national.

Civitas Entreprise

Posted in Formations / Civitas Entreprises

CIVITAS ENTREPRISE : un réseau de cadres et de chefs d’entreprise catholiques

 « Il est absolument nécessaire de replacer la vie économique sous la loi d’un principe directeur juste et efficace. » Pie XI

Les entreprises produisent des biens ou des services, mais, à travers leurs organisations et leurs stratégies, elles expriment également une conception de l’homme, des relations humaines et un dessein d’organisation sociale.

CIVITAS ENTREPRISE vous apporte une aide

Civitas Entreprise :

  • propose aux cadres et aux chefs d’entreprises une réflexion menée sur ces thèmes, à la lumière de l’enseignement de l’Eglise.

  • a pour objectif de discerner les implications sociales et morales véhiculées par les théories et les pratiques des entreprises pour les confronter ensuite à la doctrine sociale de L’Eglise.

  • a pour ambition de faciliter l’accès aux références morales chrétiennes dans un monde économique qui voudrait s’en affranchir de plus en plus.

  • veut contribuer à réintroduire dans la direction et l’organisation des entreprises la dimension transcendante de la morale et le sens du bien commun.

  • s’adresse aux personnes de bonne volonté qui reconnaissent dans la doctrine sociale de l’Eglise et dans l’ordre naturel les fondements sur lesquels doit reposer l’économie.

CIVITAS ENTREPRISE vous invite à vous former

Par l’étude de la doctrine sociale de l’Eglise

  • indispensable aux cadres et chefs d’entreprise catholiques pour les guider et les soutenir dans l’accomplissement de leur devoir d’état

  • prenant ses sources dans les textes du magistère traditionnel de l’Eglise catholique, notamment chez saint Thomas d’Aquin, les grandes encycliques sociales et autres enseignements pontificaux

Par l’analyse des problèmes de l’entreprise et de l’économie

  • avec le souci de favoriser une meilleure compréhension des situations actuelles et en examinant les aspects concrets de la vie en entreprise.

  • par l’étude de la gestion des entreprises, de l’économie et de l’actualité, en France comme sur la scène internationale.

  • par la mise en évidence des ressorts profonds et parfois cachés des forces qui gouvernent l’économie et les entreprises afin d’en discerner les enjeux et de déterminer des alternatives possibles.

Par un enseignement pratique

  • pour répondre aux besoins concrets de tous ceux qui travaillent et doivent agir dans les entreprises en leur donnant une formation adaptée, à base d’ateliers pratiques et d’exercices.

CIVITAS ENTREPRISE vous propose

La méthode des cercles de travail

Petits groupes d’une dizaine de personnes qui se réunissent tous les quinze jours :

  • pour travailler en commun sur un thème aboutissant à la rédaction d’une fiche de synthèse

  • pour échanger sur les problèmes qu’ils rencontrent dans leur profession, réagir à des situations concrètes d’entreprise

  • pour élaborer des solutions conformes à leurs convictions.

Simple dans sa conception, souple dans son fonctionnement, économe dans ses moyens, le cercle de travail est pratiqué depuis de nombreuses années et a prouvé son efficacité.

La promotion de réseaux d’entraide

Pour développer l’aide aux personnes à la recherche d’emploi, proposer des stages en entreprise aux étudiants, etc….

La confection de plaquettes spécialisées et la rédaction d’articles pour la revue Civitas

Civitas Entreprise publie dans chaque numéro de la revue Civitas des articles sur le management et sur l’entreprise et édite des plaquettes sur des thèmes économiques ou sociaux.

Sessions de formation au chant grégorien

Posted in Formations / Centre grégorien Saint Pie X

Le Centre grégorien Saint-Pie X a pour but de favoriser l'étude et la pratique du chant grégorien dans un cadre liturgique (pour cela, il se place dans la lignée de l'interprétation de Dom Gajard et, dans le cadre des sessions qu'il organise, fait participer quotidiennement au chant de la messe et des complies). L'enseignement dispensé s'atta­che à couvrir l'ensemble des besoins, depuis les débutants complets jusqu'aux chefs de chœur.

 

Formation au chant grégorien

Posted in Formations / Centre grégorien Saint Pie X

 

La Boite à outils du choriste grégorien

« Le missel grégorien 804  » comportant le texte latin et français de la messe et des vêpres de tous les dimanches et fêtes, avec les mélodies des parties chantées en notation carrée. (destiné à la forme extraordinaire du rit romain). Le préféré des choristes.

Le « Livret de chants  » pour la messe latine grégorienne traditionnelle selon la forme extraordinaire du rit romain, comportant aussi beaucoup de chants en Français. Destiné à tous les fidèles, mais aussi aux chorales. C'est un livret de chants traditionnels

« Sancta Missa  », la sainte Messe montrée dans une vidéo magnifiquement filmée.

« Servir la Messe  », un film expliquant aux jeunes appelés à servir la Messe ce qu'ils doivent savoir pour bien remplir leur rôle.

Le « Cours de latin liturgique  » (le plus vendu de tous nos ouvrages), formation aussi bien adaptée aux débutants qu'aux personnes qui désireraient raviver leurs connaissances et progresser dans leur participation aux offices.

« Apprendre à célébrer selon le missel de 1962  », un manuel donnant une approche simple pour apprendre la célébration de la messe basse. Destiné aux prêtres.

« La Messe selon la forme extraordinaire  », une bande dessinée permettant aux enfants de trouver un livre intermédiaire entre les missels pour enfants et ceux pour adultes.

et beaucoup d'autres références indispensables dans la Boutique en ligne Una Voce

sans oublier les émissions hebdomadaires de Patrick Banken donnant les chants de la messe du dimanche à venir et publiées sur ce site, ainsi que l'incontournable revue Una Voce disponible par abonnement.

 

Voyons plus en détail ces outils:

 

1° Prêtres

2° Enfants de choeur

3° Chefs de choeur et choristes

 

1° Prêtres

 

- DVD destiné aux prêtres pour apprendre à dire la messe traditionnelle

Dans le cadre d'une éventuelle libéralisation de la messe traditionnelle par Benoît XVI et pour répondre à la demande de nombreux prêtres diocésains, la Lettre à nos Frères Prêtres vient de réaliser un film destiné à permettre aux prêtres l'apprentissage de la messe traditionnelle écrit en huit langues : français, anglais, allemand, espagnol, italien portugais, polonais et néerlandais (abn).

De par son objet l'acquisition de ce Dvd est strictement réservé aux prêtres et aux séminaristes. Cependant la Lettre à nos Frères Prêtres envisage déjà la réalisation d'un deuxième film destiné à tous dont le but serait l'explication des rites de la messe.

- Les rites à observer dans la célébration de la messe


Voir les pages web ci-dessous
http://www.laportelatine.org/prieres/ritusservandus/rites1962.php


- Apprendre à célébrer la messe basse selon le missel de 1962

 

Livret par l'abbé Pierre-Emmanuel Desaint assisté par l'abbaye de Fontgombault

« Choses à dire et Gestes à faire ». Diffusé par Una Voce.

- CD Oremus - Chant du prêtre pour la messe

Diffusé par la Schola Saint Grégoire du Mans

 

2° Enfants de choeur

 

- Service de l'autel - Enfants de choeur

L'école Sainte Marie de saint Père (35) propose un DVD pédagogique destiné à apprendre aux enfants à servir la messe traditionnelle.   Diffusé par l'école, par les Editions Clovis et par Una Voce.

Ce DVD est disponible sur la boutique en ligne d'Una Voce.


3° Chefs de choeur et choristes

MANUELS DE CHANTS

Les manuels de chants utilisés pour interpréter la louange divine dans le cadre de la forme extraordinaire du rit romain sont multiples. Ils ont été généralement édités par Desclée et portent le plus souvent un nombre. Inutile d'en établir une liste qui ne sera que difficilement exhaustive et mentionnera un Graduale Romanum n° 696 difficilement trouvable ou un rare Cantus Vespertini n° 877 qui se limite à l'office.

LA perle rare que recherche tout grégorianiste c'est le célèbre 800, familièrement appelé dans les chorales « totum ». Voici son titre exact :

PAROISSIEN ROMAIN

CONTENANT

LA MESSE ET L'OFFICE

POUR LES DIMANCHES ET LES FÊTES

CHANT GRÉGORIEN EXTRAIT DE L'ÉDITION VATICANE

ET SIGNES RYTHMIQUES

 DES BÉNÉDICTINS DE SOLESMES

SOCIÉTÉ DE SAINT JEAN L'ÉVANGÉLISTE

DESCLÉE & CIE

Imprimeurs du Saint-Siège et de la Sacré Congrégation des Rites

PARIS, TOURNAI, ROME (parfois New-York, Neo Eboraci en latin)

Tout un programme !

Et bien sûr, il faut l'édition du 19 avril 1962 (date de l'imprimatur à Tournai).

Là, vous êtes en possession du sésame. Pour peu qu'il contienne en appendice le propre du pays où vous résidez, qu'il soit en très bon état, c'est le joyau absolu ! Il coûte au minimum 60 €.

Mais rassurez-vous, l'on peut fort bien honorer la prière chantée de l'Église avec les ouvrages suivants :

- Le 800 (seuls les titres sont en français) dans d'autres éditions, mais sachez qu'il pourra vous manquer quelques chants comme  ceux de la semaine sainte (réformée par Pie XII en 1956) ou de la fête de l'Assomption (1950) ou encore de la fête du Cœur Immaculé de Marie (22 août) également prescrite par Pie XII.

- Le 804 : titres en français et textes en latin avec traduction française. Le Barroux l'a réédité et Una Voce le propose dans sa boutique en ligne au prix de 55 €.

- Le 780 : tout en latin, sans traduction. Le Barroux l'a réédité au prix (sans le port) de 95 €.  Cliquez sur livres, puis, dans le menu déroulant, sur livres liturgiques traditionnels. Notons qu'il en circule une version pirate sous son titre original de Liber Usuális et offícii pro domínicis et festis .

- Le 865 : Dominicale Romanum , également tout en latin.

- Le 904 : traduction de tous les textes en français, moins complet que le 804

 Nous ne recommandons pas l'utilisation de manuels de chants en notation ronde (800c, 904c)

Pour finir, rejetez sans appel tout ouvrage édité avant la Grande Guerre qui ne serait pas une « editio rythmicis signis ornata » !

Ces célèbres annotations solesmiennes sont évidemment indispensables pour chanter ensemble, donc...una voce.

Patrick Banken

Magnificat Dominum

Association Sacra Musica éd.

816 p. - 28 €

L'ouvrage est sous-titré : « Les chants de toute l'année liturgique pour les fidèles et les chorales ». Son contenu est ainsi clairement annoncé.

C'est le troisième Magníficat qui voit le jour (cf la photo ci-dessus). Le premier, beaucoup plus modeste (493 p.) avait paru en 1998. Le deuxième avait été édité par Clovis en 2004 et s'était enrichi de nouvelles pièces pour atteindre 629 p.

C'est toujours l'infatigable abbé Bernard Lorber qui est à l'origine de ce nouvel opus dont nous nous réjouissons de la parution. Il est excellent. Tout juste pouvons-nous formuler une réserve mineure : dès le début des vêpres du dimanche, l'invocation bien connue Deus in adjutórium meum inténde ne comporte pas d'épisème horizontal sur le meum, ce signe qui fournissait à ce mot une légère nuance d'expression que l'on retrouve dans toutes les interprétations traditionnelles (disques ou vêpres chantées en paroisse, ce qui est hélas bien rare). Ce n'est pas un oubli car la suite, interprétée par les fidèles, se voit également amputée de l'épisème sur le me avant festína.

Tous les paroissiens grégoriens romains traditionnels, « 904 », « 800 », jusqu'au dernier « 804 » réédité récemment par Le Barroux ornent ces deux syllabes du signe de Solesmes, un signe dont on peut contester la présence à cet endroit car la phrase n'est pas achevée. Mais les bénédictins ne voulaient-ils pas mettre précisément en valeur les deux mots qui suivent inténde et festína et rendre ainsi l'appel plus angoissé et pressant ?

Ce qui est sûr, c'est que ce changement peut contribuer à créer le désordre dans une assemblée qui chante ce célèbre ton ordinaire par cœur ou qui suit dans un des ouvrages précités.

Rassurez-vous, il n'y a pas de quoi fouetter un chat et ce ne sont pas deux épisèmes qui ôteront l'enthousiasme que j'ai ressenti en consultant de manuel de chants.

Il revêt même un nombre important d'améliorations. Pour rester dans le domaine des épisèmes horizontaux, nombre de choristes avaient contesté leur manque de netteté dans la version 2004, manifestement volontaire. Ils apparaissent cette fois nettement C'est de nouveau au chef de chœur de veiller à ce que ses chanteurs n'alourdissent point ces signes d'expression et ne les fassent pas doubler la note, ce que l'on constate trop souvent, c'est vrai. Les améliorations sont présentées dans la préface et je les résume ci-dessous :

  1. lLa notation grégorienne a été agrandie afin d'améliorer la lisibilité. (cf. supra pour les épisèmes)
  2. lLes tournes de pages ont été réduites, spécialement dans le chapitre des cantiques, et agencées d'une façon pratique pour les chanteurs.
  3. lLa numérotation des chants correspond à celle de l'édition 2004. Cette continuité de la numérotation à travers les éditions explique d'éventuels sauts de numéros qui pourraient sembler à priori peu logiques.
  4. lAfin de distinguer rapidement les ajouts de cette édition, les nouvelles pièces comportent une lettre en plus du numéro.

Ajoutons que le format a été agrandi (146 × 205 mm), ce qui aère avantageusement l'ouvrage.

La comparaison avec la table thématique de l'édition précédente révèle une augmentation sensible du nombre de cantiques en français. Le Temps de l'Avent offre par exemple trois nouveaux chants : Du poids de sa misère. - Seigneur, venez la terre - Jour du Seigneur (que l'on retrouve bien sûr à Noël). Pour la fête de l'Immaculée Conception du 8 décembre, ce sont quatre nouveaux cantiques qui entrent. Ils sont dits harmonisés, c'est-à-dire polyphoniques. C'est au total 80 nouveaux cantiques qui ont été ajoutés et 60 cantiques possèdent une harmonisation à quatre voix.

Les nouveautés sont multiples : prières du chrétien, réception des sacrements...

L'ajout de la couleur rouge dans les textes en facilite la lecture et la rend plus agréable. Nul doute qu'il s'agit là d'un travail éditorial soigné avec une robuste reliure en simili cuir d'une belle couleur bordeaux, ses quatre signets en tissu...

L'ouvrage a été préfacé par le cardinal Antonio Cañizares Llovera, préfet de la Congrégation du culte divin et de la discipline des sacrements. Extrayons-en la conclusion. Le prélat vient de vanter les mérites de la connaissance supérieure, celle qui dépasse la raison et nous conduit à la contemplation.

La musique et le chant liturgique, en particulier le chant grégorien, forment une grande part de cette communication supérieure, et cela même si le texte du chant n'est pas entièrement compris (soit par défaut de connaissance du latin, soit à cause des mélismes, soit de par la structure polyphonique du chant).

Écouter et se joindre au chant liturgique est aussi une forme élevée de participation liturgique. Offrir aux fidèles et aux chantres liturgiques l'accès au répertoire grégorien ainsi qu'aux cantiques de tradition populaire, comme fait l'ouvrage Magníficat Dóminum, en sa deuxième édition, est une précieuse aide à cette participation, soit pour les fidèles qui souhaitent user de la forme dite « extraordinaire » du Rite romain, soit pour ceux qui vivent la liturgie romaine sous la forme « ordinaire », souhaitant ne pas perdre les trésors du patrimoine musical du Rite romain, et redécouvrir un langage et une forme de communication qui leur permettre encore aujourd'hui d'affermir leur foi, de confirmer leur espérance et de grandir dans la charité.

Avec mes félicitations à l'Association Sacra Musica.

La préface de ce précieux recueil de chants, intitulée « Présentation et notes techniques » est condensée et courte (deux pages). Elle s'achève par ces mots :

Nous avons, dans notre liturgie catholique, un patrimoine riche et conséquent. La valorisation de ce patrimoine suppose néanmoins un effort, au risque sinon de tourner en rond sur quelques chants. Ce livre s'inscrit dans ce travail de renouvellement liturgique par le biais du chant sacré.

Ces mots constituent un appel aux âmes de bonne volonté qu'Una Voce ne pouvait que transmettre tant la tâche est urgente. De nombreux signes encourageants se font jour dans l'Église pour abandonner ces cantiques médiocres qui défigurent notre sainte liturgie.

Saluons l'arrivée de cet ouvrage qui vient à point nommé !

Patrick Banken  

- Livret de chants diffusé par Una Voce

Le nouveau livret de chants pour les offices selon la forme extraordinaire du rit romain diffusé par Una Voce rencontre un grand succès. Il comporte :

- l'ordinaire de la messe commenté et explicité
- des prières d'action de grâces
- les kyriale grégoriens et certains kyriale de Dumont
- les principaux credos
- des antiennes grégoriennes
- beaucoup de chants catholiques d'entrée, de sortie, à la sainte Vierge, des chants eucharistiques, des chants pour diverses occasions et fêtes, etc.

Cet ouvrage est très apprécié des églises et chapelles qui veulent se doter d'un manuel de chant conçu pour la messe latine grégorienne traditionnelle.

- Livre « Apprendre le chant grégorien » Editions Traditions monastiques.

Un excellent livre de formation. Publié par la Schola Saint Grégoire, on le trouve sur la boutique en ligne d'Una Voce.



- Livre « Chant grégorien pour les nuls »

Un livre nul pour les nuls, ça ne va pas aider ! A éviter absolument !

- Vidéo sur la chorale grégorienne

par Philippe Bévillard, administrateur du Centre grégorien Saint Pie X et d'Una Voce

http://fr.gloria.tv/?media=36880

 

- Emission Chant grégorien Una Voce

L’Association présente une émission radio hebdomadaire d’environ une heure. Initialement appelée « Chant Grégorien du jour », elle a été créée par Yves Gire le dimanche 15 novembre 1987 sur Radio Courtoisie. Il la poursuivit seul durant quinze années malgré le gros travail que cela impose et la cessa en 2004, avant son décès l’année suivante. Cette émission est désormais réalisée par Patrick Banken qui avait rejoint M. Gire en 2001. Elle a pour but de faire entendre du chant grégorien essentiellement – excluant donc la polyphonie – Elle présente les chants de la messe du dimanche ainsi que parfois de l’office, ou bien encore d’une fête de la semaine suivante, d’un kyriale, d’un credo, etc. Un petit commentaire explique l'origine de ces pièces, commente leur texte et de quelle façon la mélodie l’exprime.

C’est une véritable formation liturgique qui est ainsi dispensée à travers « la prière chantée de l’Église ».

- Il vous est désormais loisible d’écouter Chant Grégorien, Prière chantée dans sa totalité sans contrainte d’horaire sur ce site internet : http://www.unavoce.fr (page Chants de la messe, puis le temps liturgique concerné). Dès le lundi sont diffusés les chants de la messe du dimanche suivant ou de la prochaine grande fête.

- La totalité de l’émission est retransmise sur Radio-Courtoisie le vendredi à 23h, et le dimanche matin à 7h et 11h. Pour plus d’information, voici son site : www.radiocourtoisie.net.

- Radio-Silence en reproduit une partie sur : http://www.radio-silence.org

- L’émission peut en outre être écoutée sur des radios chrétiennes de certains diocèses, notamment RCF 56 à Vannes et à Lorient, ou encore Radio-Présence à Cahors et à Figeac dans le Lot.

- Formations video au chant grégorien proposées par l'association Sacra Musica

Ces didacticiels présentent des notions de base du chant grégorien ainsi que des applications pratiques pour les choristes.

Ce moyen est intéressant et peut être très utile; néanmoins, il a ses limites: une réelle formation au chant grégorien est réelle et immédiate, l'échange entre un enseignant et un enseigné; le suivi de formations sous forme de stages s'avère indispensable.

 

Une formation « résidentielle »

- Le Centre grégorien Saint Pie X

C’est aux confins du Berry et du Poitou, terres d’abbayes, que vous trouverez le Centre grégorien Saint Pie X, à Mérigny, quelque part dans une paisible campagne, entre l’abbaye de Fontgombault et l’abbaye de Saint Savin. C’est le Parc Naturel Régional de la Brenne.

Depuis 1997, Le Centre grégorien Saint Pie X s’efforce de travailler à préserver et promouvoir l’extraordinaire patrimoine musical, liturgique et culturel constitué pendant seize siècles par l’Eglise catholique. Parmi toutes les formes d’Art Sacré, il en promeut deux, le chant grégorien et l’accompagnement à l'orgue, qui offrent à l’homme d’aujourd’hui quelques-unes des richesses spirituelles dont il ressent si fort le besoin.

L’atteinte du Vrai et du Beau par le chant n’est pas le résultat miraculeux d’une quelconque spontanéité, mais celui d’un savoir transmis par ceux qui savent à ceux qui ne savent pas encore. Les sessions du Centre grégorien sont organisées pour permettre ces rencontres enrichissantes dont le but ultime est de contribuer à embellir la liturgie par le chant, et pour cela, favoriser les vocations de choristes, et de chefs de chœur pour les plus motivés. Tous les niveaux sont assurés, de Débutant à Chef de chœur. Neuf sessions sont organisées dans l'année, en février, juillet et août, à un coût très modéré.

Un système de formation exceptionnel et novateur, fondé sur deux cycles très complets et personnalisés grâce à l’adoption d’un enseignement par modules.
 

Devant le besoin important de formation pour parvenir à répondre à cette exigence des Papes concernant le chant grégorien dans la liturgie, et face à la diversité des situations personnelles, le centre grégorien Saint Pie X a décidé de tout mettre en œuvre pour aider les fidèles à remplir leur devoir dans les actions liturgiques.

Le cursus de formation proposé est à la fois très complet, en permettant d’atteindre un niveau satisfaisant aussi bien comme choriste avec 2 degrés choristes, que comme chef de chœur avec 3 degrés direction, et également très souple par l’adoption d’un enseignement dispensé par modules.

Ce principe de modularité vise, d’une part à donner la possiblité d’approfondir certains points plus difficiles, sans pour autant renouveler la totalité d’une session, et d’autre part à permettre à ceux qui ont déjà une formation musicale, de valider leurs acquis par un point de situation individuel, et de se concentrer sur les points nouveaux pour eux.

Ainsi, la formation peut être adaptée à chaque cas, selon ses capacités, à un rythme personnalisé. Le cycle de formation est décrit de façon détaillée dans la section "Le cycle de formation " du site web du Centre grégorien Saint Pie X.