“Cristeros” : salles combles pour les avant-premières !

Posted in Livres choisis / Politique

C’est demain, mercredi, que le film Cristeros – en espagnol Cristiada, en anglais For Greater Glory – sort dans plusieurs salles en France (pour en connaître la liste, voyez le site internet dédié). Il y a eu plusieurs projections en avant-première hier lundi. À l’UGC Astoria de Lyon, la séance d’avant-première fit salle comble : on dut refuser une centaine de personnes… À l’UGC de Villeneuve-d’Asq, l’avant-première d’hier a fait salle comble…

Fondements de la Cité

Posted in Livres choisis / Politique

Par Jean Ousset

L'ouvrage présente et étudie la place de l'homme dans la société et leurs rapports avec les deux grands principes d'organisation sociale que sont la liberté et l'autorité. À travers cette étude, c'est toute la philosophie de la société politique qui est abordée, ce sont les fondamentaux de l'ordre social qui sont exposés.

Avec « Pour qu'il règne », ce livre est certainement l'ouvrage le plus représentatif du travail doctrinal de jean Ousset, fondateur et dirigeant de La Cité Catholique, puis de l'Office International. Il a toujours été la clé de voûte du dispositif de formation doctrinale dispensée au sein de son oeuvre, et reste aujourd'hui encore un élément absolument incontournable pour qui veut se former aux combat des idées dans la sphère du temporel. Non que d'autres n'aient pas traité des mêmes problèmes, non que les Papes n'aient pas enseigné sur ce sujet, mais force est de constater que peu de documents étudient de façon aussi complète et aussi claire les principes qui sont « les fondements de la Cité »

Plan

La vérité dans l'ordre humain

  • le problème des universaux
  • exigences de la vérité au plan social et politique

Finalité de l'homme et ordre social

  • " si Dieu n'existe pas, tout est permis "
  • rôle de la société
  • pas de cité catholique idéale

La liberté

  • la "liberté" des libéraux et anarchistes
  • vraie liberté des " enfants de Dieu "
  • liberté vraie et intelligence de l'ordre divin

Autorité

  • "tout pouvoir vient de Dieu "
  • inégalités et hiérarchie sociale

Intérêt de ce livre

Lorsque vous serez parvenu au terme de l'étude de cet ouvrage, vous aurez acquis la connaissance des vérités essentielles sur lesquelles devrait être bâtie toute société digne de ce nom. Par le fait même, vous posséderez toutes les notions indispensables à la réflexion, non seulement doctrinale, mais aussi politique, qui vous permettront d'aborder tous les débats contemporains avec le "pif catholique", selon l'expression célèbre de jean Ousset.

Lectorat

Ne nous leurrons pas ! Même écrit avec toute la clarté du style propre à jean Ousset, ce livre ne se lit pas comme un roman. D'ailleurs de tels ouvrages aussi fondamentaux que celui-ci ne se lisent pas : ils s'étudient.. . Parce qu'il est fondamental, il est nécessaire de le placer au début du cursus de formation. L'idéal serait de l'étudier aussitôt après avoir achevé un premier ouvrage de lancement de votre cercle, et d'un abord plus facile, comme le sont par exemple « libéralisme et catholicisme» ou a l'enjeu », livres déjà présentés dans les numéros 3 et 4 du bulletin Civitas.

Le découpage par séance de ce livre est fonction de la complexité du sujet abordé. Ainsi le chapitre sur les universaux, qui traite de la connaissance, mérite certainement de s'y attarder et il peut éventuellement gagner à bénéficier de l'éclairage d'une personne possédant déjà de bonnes connaissances en philosophie. Travaillez bien cette partie, car elle constitue en quelque sorte la clé qui donne l'intelligence nécessaire à la compréhension des sujets abordés dans la suite de l'ouvrage. Pour améliorer votre formation, n'hésitez pas à vous livrer à quelques exercices pratiques en critiquant, de façon positive ou négative, des articles pris dans la presse et portant sur chaque chapitre de ce livre.

Synthèse

Ouvrage incontournable dont l'étude est nécessaire avant d'aborder chacun des grands thèmes de société débattus aujourd'hui. À étudier impérativement, avec un grand soin.

Tenue des fidèles pendant la messe chantée selon le rit tridentin

Posted in Livres choisis / Liturgie

Une grande confusion existe dans certaines assemblées sur l'attitude à avoir pendant les messes chantées selon le rit tridentin, notamment pendant les prières au bas de l'autel. C'est une confusion avec l'attitude à avoir pendant les messes basses. Pour tenter de dissiper les doutes, il n'y a pas précisément de rubrique officielle concernant l'attitude des fidèles pendant le début de la messe chantée. Mais c'est le recours à la Tradition qui donne une indication : l'Introït est le début de la Messe. Introït veut dire "Il entre" (le prêtre). C'est donc un chant d'entrée, historiquement de procession. Il est logique que les fidèles soient debout, comme le prêtre, et en lien spirituel avec la chorale. Pendant l'Introït, les fidèles, debout, s'inclinent au Gloria Patri.

Claquoir

TENUE DES FIDELES PENDANT LA MESSE CHANTEE

1

A l’entrée de la procession dans l’église (son de la cloche de la sacristie)

(On reste debout pendant l’ « Asperges me » et l’ « Introït » chanté tant que le prêtre ne s’asseoit pas)

Debout

1

Quand le prêtre vient de s’asseoir à la banquette pendant le « Kyrie »

Assis

1

Quand le prêtre est arrivé à l’autel et va entonner le « Gloria » (sauf pendant l’Avent et le Carême)

Debout

1

Pendant le « Gloria » chanté, lorsque le prêtre vient de s’asseoir (sauf pendant l’Avent et le Carême)

Assis

1

Juste après le « Amen » du « Gloria » chanté, avant le « Dominus vobiscum » (idem)

Debout

1

Juste avant le début de l’Epître

Assis

1

Juste avant le « Dominus vobiscum » qui précède l’Evangile

Debout

1

Si le prêtre prononce un sermon, lorsqu’il quitte le manipule

Assis

1

Après la prédication du prêtre, lorsqu’il est monté à l’autel

Debout

 

Au milieu du « Credo », pendant la phrase « Et homo factus est »

A genoux

1

En même temps que le prêtre s’il s’assoit pendant le « Credo »

Assis

1

Avant le « Dominus vobiscum » de l’ « Offertoire »

Debout

1

Juste après le mot « Oremus » qui débute l’ « Offertoire »

Assis

1

Après l’encensement de l’autel, juste avant celui du prêtre

Debout

1

Après l’encensement des fidèles

Assis

1

Au « Per omnia » qui introduit la préface. Debout pour répondre « Amen »

Debout

2

A la fin du « Sanctus » chanté

A genoux

1

Juste après « Oremus », avant le « Pater »

Debout

2

A la fin des trois « Agnus Dei » chantés

A genoux

1

Se lever pour aller communier après l’ « Ecce Agnus Dei ». Aller jusqu’à la table de communion sans faire attendre le prêtre. De retour en place : à genoux au moins jusqu’à la fermeture du tabernacle.

 

1

Lorsque le prêtre arrive au centre de l’autel, après avoir lu l’antienne de communion

Debout

2

Après « Deo Gratias » de l’ « Ite Missa est », pour la bénédiction

Génuflexion

1

Après la bénédiction, pour le dernier évangile

Debout

S'engager en politique !

Posted in Livres choisis / Vie sociale

Si l’on veut que l’Église soit aimée en France, il faut qu’il y ait des catholiques qui servent le bien commun et toute la justice, avec courage, sans haine, avec prudence, avec succès. Ces personnes auront pour premier souci le bien commun. Toutefois, elles contribueront aussi par leur action à ouvrir les cœurs à Notre-Seigneur Jésus-Christ.

L'action publique juste est un beau témoignage chrétien. Supprimer des abus, le faire sans entrer dans une logique de guerre. Le faire sans hésiter à dire publiquement qu'on est catholique, mais sans instrumentaliser l’Église. Faire du bon travail pour le bien commun, unir le peuple, travailler avec compétence ; et, dans l’amour de ce peuple et de notre patrie, témoigner que Jésus-Christ est notre source vivante de l'amour authentique et éclairé de la justice. N'est-ce pas cela, l'engagement chrétien en politique ?